Accueil » Régions » Mosaganem: Le député Si Afif remet les pendules à l’heure

Mosaganem: Le député Si Afif remet les pendules à l’heure

Au bord de la piscine du complexe touristique  »El Montazah », le député Si Afif organise une fête pour célébrer son élection à la tête de la présidence de la Commission des Affaires étrangères, de la coopération et de l’émigration à l’Assemblée Populaire Nationale. Dans une ambiance festive et en une soirée de gaité, les invités dont quelques uns de marque sont venus partager avec ce poids lourd du FLN ces moments d’entrain. Toutefois, il faut relever que cette  »gaâda » semblait être une opportunité pour que le vieux parti rassemble ses troupes. En effet, la majorité des bureaux des kasmates, les élus locaux, les membres du Comité Central, quelques anciens élus et une playade de journalistes ont participé à cette grandiose réception. Les associations en grand nombre et les membres de la société civile ont pris part à cette exceptionnelle cérémonie. Il a été observé la présence de l’ex-sénateur Mr Mohamed Lazreg, de Charef Benchenni, du président de la chambre de l’Agriculture de la wilaya, du Mouhafedh des Scouts Musulmans ainsi que du coordinateur de wilaya des commerçants. Si Afif dont le parcours politique est remarquablement émérité revient pour se faire écouter recadrant plutôt la situation socio-politique de la wilaya. Cet ancien cadre de la nation, dont le parcours politique, profite de cette assistance de choix pour remettre les pendules à l’heure. A l’aide d’un discours nettement clair étoffé de sérénité, de franchise et surtout de détermination, le responsable politique qu’il est, était allé sciemment faire comme une autopsie du Parti FLN à Mostaganem. Il a mis le doigt sur les tenants et les aboutissants du marasme qui a régné des années durant à la Mouhafada de Mostaganem. Dans son allocution, il fallait décrypter un certain nombre de massages en l’occurrence celui de l’autonomie dans l’acte politique au niveau du FLN. Si Afif avait évoqué avec redondance sa fidélité au FLN et au programme du Président Abdelaziz Bouteflika. Il a insisté sur le fait que les affaires partisanes regardent uniquement le parti car, selon lui, l’appareil est doté de responsables compétents, aptes à prendre des décisions au moment voulu. Il explique aussi que le vide et l’absence de projet politique au niveau de la Mouhafada a généré la déliquescence de la composante militante à travers la wilaya. Si Afif, affiche sa ferme volonté de contribuer à l’élan du développement que connaît la wilaya. Il souhaite pouvoir, avec une équipe, reconquérir le terrain cédé, localement à d’autres partis. S’investir autrement pour replacer le FLN dans la wilaya tel est sa stratégie dans un futur très proche. Depuis sa position il souhaite réhabiliter localement le parti avec de la concertation tant horizontale que verticale comptant sur l’apport incontournable de la société civile. Recomposer avec les forces vives de la wilaya, pour lui, c’est barrer la route à la médiocrité et au clientélisme ayant engendré l’asphyxie des compétences. Un discours codé, un discours qui tend aux changements car le député a su percevoir le potentiel humain sur lequel Mostaganem pourrait s’appuyer.

À propos Charef Kassous

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*