Accueil » Sport » MCO: Baba a rencontré Bouakkaz

MCO: Baba a rencontré Bouakkaz

Même s’il a annoncé publiquement sa démission, affirmant à maintes reprises qu’il ne ferait pas marche-arrière cette fois-ci, tout porte à croire que le président Belhadj Ahmed continuera à gérer le Mouloudia d’Oran pour la quatrième saison sportive de suite.
« Cette fois-ci, je ne renoncerai pas à mon droit le plus absolu de démissionner. Je ne peux plus continuer dans un tel climat. De plus, les actionnaires qui ont publié le fameux communiqué, insistaient sur cela. Je leur ai accordé cette doléance en me retirant de mon plein gré. J’ai même accédé à leur requête d’ouvrir le capital social de la société. Qu’ils soient désormais hommes et trouvent quelqu’un pour me succéder. Personnellement, j’ai assuré le bon fonctionnement de l’équipe seul, sans l’aide de personne. Ils étaient nombreux ces actionnaires à me promettre aide et assistance pour me laisser tout seul à la fin. Mais quand bien même, j’ai trimé en solo, aucun sociétaire du Mouloudia n’a jamais manqué de rien. Tous les joueurs ont été payés jusqu’au dernier centime ces trois années où j’étais président. Tous les salariés du club ont également été payés. De fait, je quitterai mon poste la tête haute et avec le sentiment du devoir accompli. Que ceux qui réclamaient mon départ, assument désormais leurs actes. J’aimerai bien les revoir à la tête du MCO et faire aussi bien que moi, notamment sur le plan financier. Mais d’après ce que je vois, ils n’en sont pas capables. Preuve en est, ils se concertent entre eux pour réunir l’argent nécessaire à même d’entamer la saison seulement. L’un promet deux milliards, l’autre parle d’un milliard. C’est pitoyable », avait, en effet, tancé l’actuel P-DG de la SSPA-MCO voilà quelques jours.
Mais depuis, l’idée selon laquelle il devrait poursuivre sa mission a bien mûri dans sa tête au point de commencer à préparer, dans la discrétion la plus absolue, la saison prochaine. Ne voyant rien venir de la part de ses opposants actionnaires de la société sportive, le président Baba a, ainsi, rencontré avant-hier soir l’entraîneur tunisien Moez Bouakkaz à l’hôtel Royal. C’est le premier contact officiel entre les deux parties. Le bon boulot réalisé au Rapid de Relizane a fini par convaincre le président mouloudéen de confier les rênes de son équipe à Bouakkaz.
En attendant un deuxième rendez-vous pour éventuellement finaliser les pourparlers et concrétiser leur futur collaboration, Bouakkaz aurait glissé à Baba le nom de l’attaquant Benayad, troisième meilleur buteur du championnat en vue de le recruter et de renforcer l’attaque oranaise durant l’intersaison.

À propos Seïf-Eddine R

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*