Accueil » Économie » Les responsables du groupe Lafarge-Holcim Algérie annoncent Ciment: Cap sur l’Afrique en 2018

Les responsables du groupe Lafarge-Holcim Algérie annoncent Ciment: Cap sur l’Afrique en 2018

L`Algérie consomme annuellement environ 22 millions de tonnes de ciment dont 18 millions de tonnes sont produits localement et près de 4 millions de tonnes issues de l`importation. La production nationale de ciment est dominée par le secteur public notamment par le Groupe industriel des ciments d`Algérie (Gica) qui produit plus de 11,5 millions de tonnes par an, représentant 65% de la production nationale globale, le reste (35%) étant assuré par le secteur privé. Le groupe Lafarge Holcim Algérie entamera ses premières opérations d’exportation du ciment gris et du clinker vers les pays de l’Afrique de l’ouest au début de la prochaine année 2018, soit au total 23 millions de tonnes destinées à l’exportation. Cette annonce a été faite après l’ ftour pour les journalistes invités par ce groupe pour le rupture du jeune au restaurant El Boustan Panoramique à Riadh El Fath à Alger. Serge Dubois, directeur des relations publiques de l’entreprise, fera un tour d’horizon sur l’évolution de cette entreprise après avoir souhaité en arabe: «Saha ftourkoum» à ses hôtes. Une bonne initiative en ce mois sacré du Ramadhan de convier les journalistes de la presse et de tous médias confondus à se rencontrer autour de cette table ramadhanesque dans ce restaurant sur les hauteurs d’Alger, à Houbel réputée pour sa vue panoramique dominant le tout Alger où les invités se sont rencontrés autour de Serge Dubois pour mieux s’enquérir de l’état de santé de Lafarge et ses performances dans la production du ciment et la sécurisation des routes et autoroutes. « L’Afrique de l’Ouest importe actuellement quelque 21 millions de tonnes de ciment par an. C’est un marché à très forte croissance vu sa grande démographie, l’immigration de la population vers les centres urbains, le manque de calcaire, la matière première pour le ciment et de l’énergie chez les pays de la région. La bonne nouvelle a été annoncée en grandes pompes par son premier responsable après la rupture du jeûne. Ses proches collaborateurs dont M Raffai, expliquent cette opération d’exportation. L’Algérie peut donc prendre sa part dans ce marché. Pour se préparer à ce genre d’opération, « des contacts avaient été lancés depuis 6 mois avec le ministère des Transports et les institutions portuaires pour préparer les quais, les aires de stockage et les moyens de manutention afin de dégager des plateformes au niveau des ports ». Les pouvoirs publics ont entamé un vaste programme de réalisation de nouvelles cimenteries qui devraient permettre de combler le déficit dans un marché en pleine expansion. L`Algérie sera autosuffisante en ciment d`ici la fin de cette année grâce à la réception de plusieurs projets avec un apport supplémentaire de plus de 4 millions de tonnes. De son côté, cette soirée conviviale avec une ambiance bon enfant, autour de ce déjeuner ramadhanesque, a permis aux journalistes de travailler en toute liberté, loin du stress quotidien. A nos côtés, se tenait Hakim Oumachiche, manager route et infrastructure, qui nous expliquera en détails l’objectif visé par son entreprise qui place la sécurité des routes comme credo. Les solutions Route que propose Lafarge pour des villes plus connectées, se résument d’abord en leur sécurisation grâce à la stabilisation des sols par leurs traitements sur place. La matière utilisée est le liant hydraulique routier à délai de maniabilité élevé. Cette technique très utilisée dans les autoroutes en Europe permet la stabilisation des sols grâce à ce produit Liant « ARDIA 600» par le recours à la malaxation des sols en place pour former un matériau rigide qui assure la stabilité des routes. Il est aussi conseillé pour le traitement des anciennes chaussées. Durant toute cette soirée, les responsables étaient à la disposition des interrogations des journalistes autour d’une soirée assaisonnée de thé et de kalbalouz sur fond de musique andalouse et chaabi.

À propos Nadira FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*