Accueil » Culture » Salle Maghreb: Cheb Anouar et Aït Menguellet au riche menu

Salle Maghreb: Cheb Anouar et Aït Menguellet au riche menu

La salle Maghreb (ex-Régent) vibrera aujourd’hui (samedi) et (demain) dimanche aux sons des musiques Raï et Kabyle avec respectivement deux stars, en l’occurrence, Cheb Anouar et Lounis Ait Menguellet. Le maître fête cette année son cinquantenaire dans le chant ( 1967-2017). Organisé par l’office nationale de la culture et de l’information ( ONCI) qui anime de forte belle manière la capitale de l’Ouest algérien.
Lounis Aït Menguellet est certainement l’un des artistes les plus populaires de la chanson berbère contemporaine, un poète qui est devenu l’un des symboles de la revendication identitaire berbère. A propos des évènements qui ont secoué la région de Kabylie ces dernières années, il dit que, égale à elle-même, la région est un bastion de la contestation et qu’elle a toujours été à l’avant-garde des luttes. « Je parle de la kabylie à ma façon, afin d’apporter quelque chose pour que les choses évoluent », avant de s’empresser d’ajouter qu’il ne fait jamais de politique. Nombreux sont ceux qui considèrent que la carrière de Lounis Aït Menguellet peut être scindée en deux parties selon les thèmes traités : la première, plus sentimentale de ses débuts, où les chansons sont plus courtes et la seconde, plus politique et philosophique, caractérisée par des chansons plus longues et qui demandent une interprétation et une lecture plus approfondie des textes. Ay agu (Brume), I?ul s anga a nru? (Le chemin est long), Nekwni s warrac n Ledzayer (Nous, les enfants d’Algérie) : Aït Menguellet choisit délibérément dans ses concerts récents de chanter ces poèmes, plus longs et plus composés, comme une invitation lancée à son public à une réflexion et à une découverte.
Lounis a fait remarquer que « l’artiste ne fait qu’attirer l’attention des gens sur leur vécu et interpeller leur conscience. C’est déjà une mission et je ne me crois pas capable d’apporter les solutions aux problèmes ». Par ailleurs Cheb Anouar commence très jeune sa carrière de chanteur en 1986 à l’âge de 11 ans dans la maison de disques Rallye à Tlemcen dirigée par Rachid et Fethi. Il se lance dans les années 80 dans le raï, un style bien connu en Oranie surtout à Tlemcen et Oran. Il a débuté sa carrière avec une chanson du style marocain intitulée « Nekri berrahqui a eu un grand succès. Devenant une star nationale très jeune, il enchaîne après d’autres chansons comme Lala laâroussa. Sa musique dans les années 1990 a obtenu un succès énorme en Algérie. Il s’installe après à Oujda au Maroc avant de revenir au pays natal.

À propos N.B.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*