Accueil » Actualité » Célébration de la Journée mondiale du don de sang: Algériens, soyez généreux!

Célébration de la Journée mondiale du don de sang: Algériens, soyez généreux!

«Donner maintenant» avant qu’il ne soit trop tard. Il n’y a pas meilleur que cet adage pour sauver des cas d’urgence dans les hopitaux ou en détresse. Le sang est une denrée rare combien meme précieuse. Ce n’est pas un hasard si des malades hospitalisés qui le réclament se disent prêts à offrir leur fortune contre une poche de sang. Durant le ramadhan 2016, près de 44.000 poches de sang avaient été collectées à travers les CTS du territoire national. Ce chiffre est énorme. Seulement voilà est-ce un signe pour dire qu’il contribue à l’instauration d’une culture du don de sang? Pas évident si la journée mondiale des donneurs de sang est célébrée en fanfare alors que le manque de sang est persistant. Quels enseignements cependant peut-on en tirer ? Chapeau bas aux donneurs bénévoles meme s’il est aisé de dire que du pain sur la planche attend du reste la société. La solidarité durant ce mois de ramadhan s’articule aussi sur le sang. La sensibilisation autour du don de sang est l’affaire de tous. Tout compte fait, beaucoup reste à faire en ce qui concerne la culture du don de sang. Ce 14 juin fété en grandes pompes sous le slogan «Le don de sang dans les situations d’urgences» a été l’occasion pour les pouvoirs publics de focaliser davantage sur cet évènement qui coincide cette année avec le lancement de la 2eme campagne de collecte de sang. Des nouveautés. Cette campagne lancée en partenariat avec la DGSN est un exemple de la disponibilité de l’Etat de mobiliser toutes les couches à cet effet. Un appel est lancé aux algériens: soyez nombreux à donner de votre sang». D’autres partenaires sont impliqués de « façon étroite » tels que le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, diverses administrations, entreprises publiques et privées, les opérateurs de téléphone mobile, la Télévision algérienne, les Radios, la presse écrite et le milieu associatif, précise la même source. L’Agence nationale du sang qui qualifié ces partenaires d’incontournables convie l’ensemble des médias à couvrir cette Journée afin de « contribuer à l’instauration d’une culture du don de sang dans notre société ». Cette seconde campagne vise à « sensibiliser nos concitoyennes et nos concitoyens à l’importance du don de sang d’une part et d’autre part de rendre un vibrant hommage à tous les donneurs bénévoles », précise l’ANS . L’agence rappelle que le thème retenu par l’Organisation mondiale de santé (OMS) pour cette année est : « Le don de sang dans les situations d’urgence » et le slogan « Donneur du sang. Donner maintenant. Donner souvent ». Dans ce cadre, et en coordination avec les directions de la Santé et de la Population à travers les structures de transfusion sanguine et en partenariat avec la Fédération algérienne de donneurs de sang, le mouvement associatif ainsi que les différents partenaires, l’ANS organise diverses manifestations à travers le territoire national. Il s’agit notamment, des portes ouvertes de sensibilisation, collectes de sang, cérémonies honorifiques au profit des donneurs de sang, conférence de presse, précise l’organisateur. Ce dernier note que la célébration de cette journée coïncide avec le mois sacré de Ramadhan. En outre, et pour la première fois, au niveau de la wilaya d’Alger (tous les vendredis au bastion 23), une collecte est organisée sous le thème « Vendredi du partage ». La 1er campagne effectuée du 28 au 30 mars 2017 au sein des structures de la Sûreté nationale a permis de collecter près de 6000 poches de sang au profit des patients, est-il rappelé. Durant le Ramadhan 2016, 43 770 poches de sang ont été collectées travers les 217 structures de transfusion sanguine réparties à l’échelle nationale. 649 080 candidats se sont présentés et un total de 557 007 poches de sang ont été collectées, soit une augmentation de 3.2% par rapport à l’année 2015. « Malgré ce chiffre appréciable, ce dernier reste insuffisant vu qu’un tiers (1/3) des dons provient encore de donneurs de compensation ou familiaux aussi les deux-tiers (2/3) des dons collectés sont réalisés en site fixe et un tiers (1/3) en collecte mobile », déplore l’agence. Tout en relevant que le nombre de dons pour 1000 habitants est un « indicateur de la disponibilité » en sang, elle fait savoir qu’en Algérie, le taux est de 13,92 dépassant le taux moyen de 11,7 des pays à revenu intermédiaire. Les hommes étant plus nombreux que les femmes à recourir à ce geste, soit 78% des donneurs alors que la pyramide des âges de donneurs révèle un niveau élevé chez les personnes âgées entre 27-36 (32%), 18-27 ans (27%), 36-45 ans (25%), et un niveau bas chez les personnes âgées entre 46-54 ans (11%) et 55-66 ans (5%). En 2016, la mobilisation durant la Journée mondiale du don de sang a permis de collecter 8 212 dons de sang et 10 039 poches de sang lors de la Journée maghrébine du don de sang, célébrée le 30 mars 2017.

À propos B.Habib

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*