Accueil » Chronique » Point de Vue: De l’ostentatoire et …de l’humiliant

Point de Vue: De l’ostentatoire et …de l’humiliant

Le couffin du Ramadhan est devenu par la grâce de nos responsables un enjeu «sociopolitique », disant le franchement «stratégique» d’actualité. L’on pourrait appeler ceci, investir dans le malheur des gens, ou quoi donc? Le devoir, l’Etat, et de par ses prérogatives Constitutionnelles, lui impose de veiller à garantir le minimum de survie pour le citoyen. Cette garantie de survie doit impérativement se faire dans des circonstances garantissant par la même occasion la dignité du citoyen …Sommes-nous pas dans le pays , comme aimait dire et répéter, autrefois un slogan bien de chez nous.. «L’Algérie de la fierté et de la dignité»? Pourquoi donc, ces actes ostentatoires, d’essence purement politique ou d’arrière pensée politicienne, n’ayant absolument rien à avoir avec l’esprit de ce mois Sacré. Le couffin du Ramadhan remis très visiblement devant les caméras des chaînes de TV, est –jusqu’à preuve du contraire- financé par l’argent de l’Etat, c’est-à-dire l’argent du peuple…et pour être plus précis, aucun de ces politicards n’a mis la main dans la poche pour participer à l’effort de ce couffin et quel couffin ? Voulez-vous nous dire que, vous vous coupez en quatre pour que le citoyen ne meurt pas de faim ! Et bien le message est reçu et nous en sommes témoins et reconnaissants. Pour un citoyen démuni, au revenu limité, le couffin du Ramadhan est un droit.. La cherté de la vie est devenue si insupportable que même ceux de la couche moyenne ne vont pas en sortir sains et saufs, à la fin de ce mois sacré, mais aussi onéreux. Ce n’est ni un plaisir ni une charité. Il doit donc être servi, sans être exploité par des populistes cherchant à se redorer l’image de marque. J’avais appris, il y a quelques années que certains élus d’une APC, dont je préfère ne pas citer le nom, ont distribué des couffins du ramadhan à des familles pas nécessiteuses mais c’était pour s’acheter leurs voix, aux élections qui étaient alors proches. Et effectivement, les distributeurs malhonnêtes ont gagné toutes les voix de ce secteur aux communales. Il serait toutefois, préférables que ce couffin devenu malheureusement objet d’exploitations malsaines, de chantage, de piston et un tas d’autres choses…soit remis en argent liquides sous forme d’allocation de Ramadhan aux familles demunies ou sous forme de primes allouées aux travailleurs smicards. Comme ça, l’on pourrait en finir avec cette histoire de denrées périmées ou inconsommables.
alkaderdz62@yahoo.dr

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*