Accueil » Chronique » Point de Vue: Du bâclage télévisuel et d’autres hontes

Point de Vue: Du bâclage télévisuel et d’autres hontes

Il n’y a pas deux Algériens qui ne soient pas d’accord quant aux massacres qui défilent sur les chaînes Tv nationales (privée ou publique). Mais peu d’Algériens sont au courant du fait que ces camelotes que l’on ne trouve pas de honte à les présenter au public, comme étant une production authentiquement algérienne, destinée en premier lieu à cultiver et divertir les Algériens, coûtent des budgets énormes. Cependant, j’insisterai sur le fait de ne point faire de distinction entre ce qui est présenté comme « spécial » Ramadhan ou au cours des autres mois de l’année. La récente affaire « Boudjedra » n’est, en fait, que la goutte ayant débordé le vase….Cette affaire avait tout de même poussé à engager sur les colonnes de la presse nationale un débat plus au moins consistant sur le sujet de l’Entreprise nationale de la TV et les autres Chaînes dites privées. Mais, sans se laisser submerger dans les comment et les pourquoi, ce qui se passe au niveau de la production televisuelle, ne fait en somme que traduire une situation nationale où la médiocrité est maîtresse des lieux. Tout le monde serait motivé par la recherche du profit à tout prix et le gain facile… dans de telles situations, il n’y aurait que peu de place à la création artistique et culturelle… Rares ou très rares sont ceux qui penseraient laisser derrière eux, une ou des chef-d’oeuvres gravant éternellement leur noms et faisant par la même occasion l’éloge de leur pays. J’espère de mon côté que le scandale « Boudjedra », avec la Chaîne Ennahar, laisserait l’autorité de l’audiovisuel repenser sa façon de travailler et ses méthodes de juguler et rappeler à l’ordre certaines chaînes, ayant oublié leurs missions, leurs rôles et leurs prérogatives. L’on ne doit pas oser au-delà des limites justes et pour le simple but de s’attirer le plus grand nombre de spectateurs. Le spectateur algérien ou autre, est notamment « envoûté » par des émissions humoristiques et divertissantes. Mais, en même temps, ces émissions sont imbibées de contenus culturels et sociaux et bien sûr tout en respectant les libertés des autres qui devraient commencer là où nos libertés doivent connaître leurs limites. Pour le moment, l’on doit s’arrêter là. Puisque, engager une « croisade » contre le système de camelote sévissant en amont et en aval, n’est pas, pour le moment, une chose à la portée.
alkaderdz62@yahoo.fr

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*