Accueil » Chronique » Pôle & Mic: Intolérance et humiliation!

Pôle & Mic: Intolérance et humiliation!

Un PDG limogé et attaqué par des syndicalistes et des cadres, non pas pour une affaire de gestion, mais pour une affaire de vie privée. Rien que pour déstabiliser ce cadre de NAFTAL, on a osé casser une famille et la personne humaine jusqu’à l’envoyer à l’hôpital pour un AVC en franchisant l’intolérable de diffuser sur les réseaux sociaux une vidéo de sa vie intime. On l’a cassé et jeté en pâture à cause de son orientation sexuelle. L’affaire n’a pas livré tous ses secrets. Au même moment où cette affaire faisait le buzz et inquiétait les Algériens, la vidéo de la caméra cachée piégeant le célèbre écrivain Rachid Boudjedra a plongé la famille universitaire, l’élite, les activistes et beaucoup d’Algériens dans le désarroi et la tristesse, car un écrivain et Moudjahid a été humilié et on sentait sa peur. Emission tournée par une chaine algérienne dont son directeur ose défier les lois du pays face au silence des organismes de l’Etat et de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel. Les émissions de caméra cachée sont un indicateur de la violence qui secoue notre pays. La justice doit s’autosaisir pour mettre un terme à cette situation de violence et de porter atteinte à la vie privée des Humains. Non, certains ont dépassé la ligne rouge. Personne n’a le droit de terroriser un être humain quel que soit sa race, son sexe, ses orientations sexuelles, ses convictions religieuses et idéologiques. Des chaines de télévisions dites «indépendantes» en Algérie, certainement soutenues par des clans politiques, font carrément dans la provocation. Une provocation qui engendre la haine et donc la violence. Indirectement, on dresse des Algériens contre des Algériens. Ce qui s’est passé avec Boudjedra et le pauvre PDG de NAFTAL fait peur car des Algériens osent franchir l’impensable. Directement ou indirectement, on sème l’intolérance. Et pourtant, nous connaissons parfaitement les méfaits de l’intolérance.

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*