Accueil » Régions » Tissesmilt: Commémoration de la bataille du 28 mai 1958 à Bab El Bakouche

Tissesmilt: Commémoration de la bataille du 28 mai 1958 à Bab El Bakouche

La cérémonie de commémoration de cet anniversaire, à laquelle ont assisté des autorités de wilaya, des moudjahidine et des citoyens, a été marquée par un recueillement à la mémoire des chouhada au carré des martyrs de Bab El Bakouche (commune de Lardjem) où sont inhumés 1.242 martyrs. Cette glorieuse bataille a eu lieu suite à un ratissage le 28 mai 1958 dans la région. Un siège de l’armée française avait mobilisé près de 8.000 soldats. Face à cette situation, la katiba « El Karimia » de la Wilaya IV historique, commandée alors par Si Ameur Mesbah, a mis au point un plan pour desserrer l’étau en ciblant plusieurs postes militaires coloniaux à Bordj Bounaama, Baâlache, Sidi Abed, Lardjem et Tamallahet, réussissant ainsi à disperser les troupes françaises. L’armée française coloniale a essuyé, dans cette bataille, de lourdes pertes (600 morts dont 33 officiers et deux avions détruits). Dans les rangs de l’Armée de libération nationale (ALN), 360 chouhada sont tombés au champ d’honneur dont Si Ameur Mesbah. En plus 240 civils tués, en majorité des vieux, des femmes et des enfants. Par ailleurs, les correspondants de presse de la wilaya de Tissemsilt les que, les quotidiens «Carrefour d’Algérie, Ouest Tribune, DK News et Info-Ouest», ect … se sont vus privés de la couverture de l’événement. Notre correspondant s’est rapprocher du chargé de la cellule de communication à la wilaya de Tissemsilt, pour s’interroger sur la situation, ce dernier, répond d’une manière propre à ses semblables. Sans trop accorder d’intérêt à notre qualité de correspondant de presse, ce dernier dira tout simplement ce n’est pas mon ressort, il faut s’adresser au wali». Pire, «est allé plus loin en laissant entendre cette phrase: «Vous êtes de la presse, et qu’est ce que ça change?» Pour rappel, le wali de Tissemsilt, Abdelkader Benmessaoud, a qualifié, que la presse locale est un «véritable partenaire» accompagnant le processus de développement national et régional. le wali de la wilaya de Tissemsilt estime que l’accompagnement de la presse est plus que nécessaire contribuer au développement de la wilaya ( capitale de l’Ouarsenis et de 10.000 martyrs) dans tous les domaines, de façon à assurer à la population une vie moderne.

À propos M’HAMED B.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*