Accueil » Actualité » Clôture de la première assemblée générale de l’Afripol: L’Algérie à la rescousse de l’Afrique

Clôture de la première assemblée générale de l’Afripol: L’Algérie à la rescousse de l’Afrique

Les travaux de cette session d’Afripol qui s’est tenue pendant 03 jours à Alger, ont été couronnés par la nomination du DGSN comme président de cette structure pour un mandat de 02 années consécutives. Lors de la clôture des travaux, hier, qui se sont tenus à huis clos pendant ces trois journées, les hôtes africains se sont réjouis d’avoir désormais un siège à Alger et ont convenu de l’impérative nécessité de coordonner les efforts pour lutter contre la criminalité organisée, le terrorisme, le terrorisme des humains, la traite et contre la drogue et l’immigration clandestine. Le général Mapango Mossadji Marcel Yves, commandant en chef des opérations logistiques des forces de la police, a dans cette rencontre avec la presse tenue à l’issue des travaux à rendre un vibrant hommage à notre pays pour l’organisation de cette session d’Afripol sur son sol. L’orateur réitère son appel à la coordination des efforts et la coopération pour le règlement des fléaux et crimes qui gangrènent la survie de ce continent. L’échange entre les différentes polices des pays membres est fondamentale pour lui pour l’échange de moyens pouvant mettre hors d’état de nuire les auteurs de crime et commerce de personnes sans oublier le terrorisme frontalier et la propagation des fuites d’armes. La volonté des chefs d’Etat est impérative pour lutter aussi contre la cybercriminalité qui est conçu selon lui comme étant une 3ème dimension impossible à éviter. Dans cette conférence de presse à laquelle ont pris part Ahmed Tarek Charef, président de la défense et sécurité de l’Union africaine et le commissaire divisionnaire, Benyamina Abbad, chef du bureau international d’Interpol; celui-ci a mis en relief le rôle de l’Algérie dans la lutte contre la criminalité organisée par interpeller les pays membres d’Afripol au recours à la modernisation des moyens pour lutter et faire face à la criminalité par signaler que l’Algérie de par sa riche expérience, préside le groupe d’experts de lutte contre la criminalité dont le siège est à Singapour. Lors de la séance de clôture de cette session, le DGSN, Abdelghani Hamel, élu président à la tête d’Afripol, affirme devant les membres que la police algérienne doit servir d’outil pour un soutien technique à toute la police africaine pour lui permettre une bonne maîtrise de la formation dont l’objectif de réaliser son défi. Il est primordial, dira-t-il dans cette allocution de clôture de conjuguer les efforts des uns et de autres pour faire face au terrorisme et trafic de personnes sans oublier la drogue avec évidemment l’inconditionnel soutien d’Interpol. « La première assemblée générale de l’Afripol qui s’est ouverte à Alger, dimanche dernier, avec l’élection du bureau du Congrès, a élu l’Algérie pour diriger l’Afripol pour une durée de deux ans ». Le Commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine (UA), Smaïl Chergui, s’est félicité pour ce choix. Il clôturera cette session par plaider en faveur de la fraternité qui lie nos pays africains mais surtout par la coordination des efforts pour instaurer la sécurité du continent.

À propos Nadira FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*