Accueil » Chronique » Point de Vue: Une ANP toujours à l’affût

Point de Vue: Une ANP toujours à l’affût

Une ANP toujours à l’affût de l’ennemi du dedans comme celui du dehors. Une armée à l’affût des grands défis imposés par les circonstances nationales et internationales. Une armée constamment dans le diapason du nouveau et du renouveau. Le plus grand défi exigeant de gros moyens ne serait autre que la question de la modernisation constante et soutenue de son dispositif, en vue d’en être disponible et y faire face aux aléas. Le parcours des circonstances avec ses brusques et incompris changements nous rappellent à chaque fois à l’ordre. Il faut être toujours et constamment à l’affût, prêts à dégainer à n’importe quel moment et à la moindre provocation… où au moindre bruit. Le processus interminable de la modernisation de l’armée algérienne n’est pas uniquement une option stratégique, mais également un choix incontournable. Autrement dit, faire une armée qui se respecte et donner la trouille à l’ennemi, ou bien ne pas du tout la faire. L’armée, dirait-on, bouffe autant d’argent. Oui, mais la sécurité du pays, son unité, son intégrité, la protection de son peuple et de son patrimoine, n’ont aucun prix. Sait-on que si ce n’est pas l’ANP avec le concours des autres corps de sécurité, Daech serait maintenant dans les parages et les feux des conflits du voisinage auraient pris leur extension dans notre pays. Et grâce à elle, il y a une vingtaine d’années, que le pays a été sauvé de justesse des griffes d’une guerre civile imminente. Pourquoi moderniser dites-vous? Et bien, parce que la technologie et les sciences militaires sont en croissance vertigineuse. Et, si tu n’es pas d’actualité avec cette modernisation galopante, alors tu es tout simplement Out ! Mais aussi, prépares toi au pire. Une guerre, dit l’adage militaire, se prépare en temps de paix, parce que le jour «j», ça serait trop tard. Tu n’aurais que juste le temps, pour capituler et hisser le drapeau blanc. Depuis qu’elle n’était qu’une ALN pour la libération du pays, l’armée algérienne n’a jamais ménagé un effort en vue de devenir une armée forte et capable de faire face aux défis qui se mettent sur son sentier. Donc, l’on ne fini jamais de se préparer pour ce moment décisif, dont il se pourrait qu’il soit demain, comme il se pourrait qu’il ait lieu dans dix ans. L’essentiel que l’état d’alerte est constamment porté au rouge. Les gens ayant voulu testé la disponibilité de l’ANP par le biais de l’agression sur le site gazier de Tiguentourine, il y a quelques années, ont eu la réponse ferme et décisive, juste après.
alkaderdz62@yahoo.fr

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*