Infos
Accueil » Régions » Saison estivale: Béjaïa se prépare

Saison estivale: Béjaïa se prépare

La préparation de la saison estivale prochaine a été le point nodal de deux conseils de wilaya tenus, en l’espace d’un mois, en présence de tous les directeurs de l’exécutif dont le secteur intervient directement. Des rencontres qui ont été une occasion pour passer en revue l’état d’avancement des préparatifs pour cette saison estivale en relation avec les présidents d’APC des communes côtières. Ces derniers ont soulevé moult lacunes et souhaitent régler certains problèmes. Pour suivre sur le terrain ces préparatifs, une Commission a été installée à cet effet, elle effectuera des déplacements sur le terrain pour recenser tous les points noirs constatés et décider ainsi sur site des solutions à envisager pour l’amélioration des conditions pour les estivants. En sus des agents de police et de la gendarmerie qui seront déployés pour assurer la fluidité du trafic et réguler la circulation routière, des points de contrôle et des barrages filtrants seront également dressés, de jour comme de nuit, sur les importants axes routiers de la wilaya pour prévenir tout acte d’agression et d’atteinte à l’ordre public. «Ce dispositif sera maintenu pour toute la période estivale», indique la sûreté de wilaya de Béjaia qui rassure que «tous les moyens humains et matériels sont mis en œuvre pour garantir la tranquillité et la sécurité des estivants». Ce dispositif spécial, qui impliquera aussi les éléments de la gendarmerie nationale, se caractérise aussi par des opérations sur le terrain qui seront multipliées pour déjouer les actions criminelles et autre banditisme, et ce, à travers des rondes de contrôles qui seront faites par des brigades mobiles de polices et de gendarmerie qui seront déployées sur les plages. Dans le cadre de la protection de l’environnement, «des bacs à tri sélectif seront mis en place le long des plages et des caissons à ordures à l’arrière plage», une action qui sera précédée d’une campagne de sensibilisation, apprend-on de la direction de l’environnement de la wilaya. «A cela s’ajoute le recensement des points de rejets d’eaux usées qui se déversent directement ou indirectement dans la mer», et ce, en vue d’une prise en charge efficiente afin d’éviter toute maladie ou contamination des baigneurs, ajoute encore notre source. Les directeurs de la culture et de la jeunesse et sports ont été instruits afin de concocter des programmes d’animation riches pendant cette saison estivale, pour faire profiter les jeunes y compris ceux des communes non côtières ainsi que ceux des autres wilaya. De leur côté, les directeurs de l’éducation et de la formation professionnelles ont été instruits également afin de recenser les infrastructures susceptibles d’accueillir les centres de vacances. L’Assemblée Populaire de Wilaya de Béjaia a aussi débloqué des aides aux communes côtières pour «préparer la saison estivale et améliorer les conditions d’accueil des estivants». Cette année, le volet nettoyage des plages, des structures d’accueil, la sécurité et l’éclairage ont bien été pris en charge, apprend-on des élus de la commune de Beni K’sila. A cela il faut ajouter la réfection des postes de secours situés sur les plages, des postes devenus durant l’année des buvettes et urinoirs. Le nettoyage et l’embellissement des villes côtières sont également pris en charge par des équipes affectées aux communes par la direction de l’action sociale (DAS) de la wilaya dans le cadre du programme blanche Algérie. A chaque saison estivale, la question de l’occupation anarchique des plages, espaces de stationnement squattés par des jeunes, qui exigent le payement «de la rançon» revient qui s’ajoute à la prolifération des commerces saisonniers sans autorisations, qui squattent les plages au vu et su de tous. Béjaia est-elle réellement une wilaya à vocation touristique? C’est sa vocation naturelle, répondent les spécialistes, seulement elle n’a pas été accompagnée de moyens et de mécanismes pour juguler son essor. Cette vocation touristique qui taraude l’esprit des élus et autorités de la wilaya ne revient qu’à l’occasion de chaque saison estivale. Force est de constater que cette saison estivale ne diffère guerre des années précédentes, sa préparation, comme à l’accoutumée, se fait, à présent, par le nettoyage et badigeonnage, comme c’est le tourisme et l’accueil des estivants et se limitent uniquement à cela. «On attend justement la saison estivale pour démarrer l’aménagement urbain», s’étonne un citoyen de la coquette ville d’Aokas qui ne comprend pas le pourquoi du lancement, chaque année, «de travaux de réfection des routes et autres qui créent toujours des désagréments aux estivants». C’est coutume, ces travaux de réfections des routes et trottoirs créent des désagréments aux estivants et aux usagers des routes nationales traversant le littoral, qui souffrent le calvaire des embouteillages. Sur la côte- est les problèmes de décharges publiques du côté de la plage de certaines villes, ternissent l’image de cette côte. Pour quand leur délocalisation ? C’est la question qui revient en pareille période mais ce n’est apparemment qu’un vœu pieux. Côté hébergement sur une soixantaine d’hôtels dont dispose la wilaya, seul une dizaine est classée. Cette wilaya offre 3.200 lits et souffre d’un déficit estimé à 8.000 places. «Un déficit difficile à combler malgré les places qu’offrent les camps de toile estimés à 16.000 et autres locations chez des particuliers», nous dira un patron d’un complexe touristique qui pose la lancinante question de la stratégie de développement de tourisme dans cette wilaya prisée pourtant par les touristes. Par ailleurs, à chaque période estivale, la lancinante question de la moralisation de la vie publique, notamment dans les sites touristiques de la ville côtière refait surface. Dans ces lieux de convergence d’estivants, les structures d’accueil touristiques sont depuis longtemps envahies par les filles de joie rendant ainsi le séjour familial dans ces lieux difficiles voire impossible. Sur un autre chapitre, la direction de la protection civile de la wilaya de Béjaïa vient de finaliser l’opération de recrutement de 360 maîtres nageurs pour assurer la sécurité des baigneurs sur les 33 plages qui seront autorisées à la baignade pour cette nouvelle saison estivale 2017 dans la wilaya de Béjaïa.
Rappelons que durant la saison estivale de l’année dernière, le flux de vacanciers à Béjaia a été moins important. La plupart des opérateurs ont pointé du doigt la cherté de la vie dans cette région faisant fuir les vacanciers vers d’autres destinations, étrangères notamment, devenues attrayantes. Il est constaté ainsi que les prix sur les Côtes Béjaouie ont sensiblement augmenté la saison passée dont notamment l’hébergement et la restauration et même les supérettes et autres magasins ont suivi cette règle qui s’applique en pareille période. Cette saison dérogeront-ils à cette règle ?

À propos Hocine Smaâli

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*