Accueil » Chronique » Point de Vue: L’Euro et l’euro-nationalité

Point de Vue: L’Euro et l’euro-nationalité

Croyez-vous, que les Algériens sont les premiers à avoir couru derrière l’obtention de la nationalité Européenne ? Et bien, ce n’est pas du tout le cas. Ils sont loin derrière d’autres nations- du tiers monde bien sûr- voir dans le papier d’information et vous trouverez que les algériens étaient – peut-être les moins chanceux – avec 22500 ressortissants ayant obtenu une des nationalités Européenne, en 2015, avec en tête de toute évidence la nationalité française. Ce n’est pas tel que nous le constatons, sans avoir recours aux études et aux statistiques, menées sur le terrain. Laissons de côté les chiffres et les statistiques pour se consacrer aux mobiles ayant poussé ces gens à courir derrière les nationalités des pays européens et occidentaux. Le chiffre de 22500, c’est pour ceux qui ont réussi le pari. Mais combien seraient-ils ceux qui attendent toujours leur nuit de destin ? Pourquoi cet engouement pour l’obtention des nationalités européennes, surtout celles des pays riches, où les droits de l’Homme, la justice et le confort sont consacrés, telles que la France, la Grande Bretagne, l’Allemagne et l’Espagne ? C’est sûr que le mobile, ne serait autre que matériel. Les gens sont motivés par les avantages sociaux, largement disponibles dan ces pays. Personnellement, je ne crois pas que ces tiers-mondistes rêveurs d’une vie paisible, convoitent l’obtention des nationalités européennes juste pour un « Amour platonique » pour ces peuples ou ces pays. La majorité d’entre eux, ne résident pas dans ces pays et préfèrent rester chez eux, tout en profitant des mêmes avantages pécuniaires que les émigrés résidants en permanence là bas. Pour les gouvernements européens, octroyer les nationalités avec cette facilité –disons- incroyable et jamais pratiquée dans les annales de l’Histoire, ne saurait que cacher des buts restant inavoués pour le moment. Il est inconcevable que l’on distribue des « nationalités » aux gens comme ça, sans qu’il y ait en contrepartie des visées cachées. La réponse pourrait être décelée dans le discours des chefs des partis et des associations d’extrême droite en Europe. Pour ces dernier, distribuer les « nationalités » aux étrangers avec cette facilité, viserait entre autres, selon eux, à renforcer et gonfler la masse de l’électorat anti-extrême droite. Puisque l’obtention de la nationalité permettrait à son titulaire de voter et d’exprimer son choix politique. Donc, ce sont eux, qui sont visés par ces mesures, voire comme certains le disent, par cette « tricherie ». De ce fait, il faut s’attendre à des répliques, peut-être, violentes et méchamment agressives, de la part d’un mouvement d’Extrême droite qui ne fait que se renforcer avec les années, menaçant le continent européen dans son unité et sa prospérité. Ce mauvais augure pourrait voir le jour très prochainement, surtout si un Trump de tendance anti-arabe et anti-musulmane, arrivait à terminer son mandat à la maison blanche.
alkaderdz62@yahoo.fr

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*