Accueil » Chronique » Point de Vue: Une monarchique provocation

Point de Vue: Une monarchique provocation

Pour quelle raison exploiterait-on les malheurs des uns et des autres à des fins politiques ? Pourquoi n’avions-nous pas toujours réussi à mettre de côté les folies politiques, et ne plus les mêler avec les questions d’ordre humanitaire ? Pourquoi tout est soumis aux calculs politiques, parfois les plus funestes, afin ou tout juste pour marquer un point sur le camp adverse ? Pourquoi notre humanité, ou plutôt, nos relations humaines sont-elles devenues si gâtées et si corrompues ? Où, voudrais-je en venir dites–vous ? Et bien, le sort de ces réfugiés syriens ayant fuit leur patrie, invivable et dangereusement insupportable et qui se trouvent « suspendus » à la frontière algero-marocaine. De toute évidence, le côté marocain, poussé par les divergences de vue sur certaines questions politiques avec l’Algérie, avait, tout de même essayé d’exploiter l’affaire de quelques dizaines de réfugiés syriens tentant de marquer un but dans les « bois » algériens. Il a refusé, de ce fait, que ces pauvres malheureux traversent la frontière pour aller trouver refuge et quiétude au pays de sa majesté. Les medias de sa majesté avaient, sans tarder, saisi l’affaire en prétendant que ces ressortissants ayant quitté leur pays, sous l’obligation de la guerre et de l’insécurité, ont été renvoyés par les autorités algériennes vers la frontière. Beaucoup d’organes de presse et des medias de par le monde, en avaient emboîté le pas, particulièrement les réseaux sociaux, où il est pratiquement difficile de distinguer le bon de l’ivraie. Il s’en suit une campagne de dénigrement bien orchestrée, mettant l’Algérie au point de mire. La réponse officielle du côté algérienne, par le biais du Ministre des Affaires Etrangères, était catégorique et faisant tomber dans l’eau toutes les allégations visant, avec préméditation de nuire à la réputation, voire à l’image de l’Algérie. Un pays n’ayant jamais ménagé d’efforts en vue de recevoir sur son territoire, les réfugiés en provenance des pays où ils se manifestent des conflits armés. Ceci est bien visiblement constatable sur le terrain, dans la réalité des choses et de toute évidence sans distinction de race ou de confession. Personne n’est en mesure de nous donner des leçons en matière d’humanisme. La générosité légendaire des Algériens fait parler d’elle et n’a nullement besoin d’être vantée ou exhibée. L’on préfère ne pas le dire pour bien l’appliquer, plutôt que le dire pour ne pas l’appliquer. Allez demander au Commissariat de l’ONU sur la question des Réfugiés et ils vous diront combien l’Algérie se conforme aux règles mondiales humanitaires, concernant les réfugiés et les expatriés issus des conflits.
alkaderdz62@yahoo.fr

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*