Accueil » Actualité » Pour assurer la disponibilité des produits de large consommation: Toutes les mesures pour le Ramadhan

Pour assurer la disponibilité des produits de large consommation: Toutes les mesures pour le Ramadhan

Plus qu’un mois sépare les algériens au ramadhan que le citoyen lambda est d’ores ét déja hanté par le pouvoir d’achat au vu des prix affichés concernanat certains produits sur le marché malgré les assurances de la turelle . L’envolée inexpliquée au sujet de cette valse des prix a pris de l’ampleur au point de susciter des questionnements chez les abonnés de la mercuriale . S’il est vrai que ce n’est pas la disette sur nos marchés , il n’en demeure pas moins que les prix dans l’ensemble sentent encore feu et flamme. Les bourses moyennes puisque c’est d’eux dont il s’agit , ne sont pas au bout de leur peine . Cela commence par les prix de certains produits de large consommation comme dame tomate dont le prix donne du tournis au porte monnaie des acheteurs et n’arrive pas à baisser . Au déla de l’aspect lié à au prix des produits qui intrigue , c’est surtout celui de la disponibilité de ces derniers qui est objet de hantise des citoyens à l’approche du mois sacré .Evidemment, le Gouvernement soucieux de luttre contre le phénomène de la spéculation, a pris toutes les mesures afin de garantir un Ramadhan sans pénurie de produits de large consommation. C’est du moins ce qui ressort implicitement des déclarations récentes du ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche. Abdeslam Chelghoum, a en effet assuré jeudi à Mostaganem que le gouvernement avait pris toutes les mesures pour assurer la disponibilité des produits de large consommation durant le prochain mois sacré. « Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a insisté, lors d’une récente réunion, sur la nécessité de garantir la disponibilité de tous les produits de large consommation lors du mois sacré » a en effet souligné M. Chelghoum qui s’exprimait dans une déclaration à la presse, en marge de sa visite de travail dans la wilaya. Le ministre a fait observer que les prix de certains produits avaient tendance à baisser ces derniers temps . C’est le cas de la pommme de terre dont le prix s’affiche à 50 dinars contre 90 à 100 dinars il ya seulement quelques jours .Le ministre a dans ce registre souligné qu’un travail de sensibilisation a été engagé avec des associations de commerçants pour une maitrise des prix . L’objectif est que ces derniers soient abordables à toutes les bourses durant le ramadhan. Par ailleurs, M. Chelghoum a annoncé que les importations des semences de pomme de terre seraient définitivement arrêtées dans les 5 prochaines années avec l’utilisation des semences locales. Dans ce contexte, il a ajouté que plusieurs producteurs avaient accepté cette démarche inscrite dans la stratégie gouvernementale visant l’arrêt des importations des semences de pomme de terre et l’autosatisfaction dans ce domaine. Le ministre a également insisté sur la nécessité d’encourager les semences locales, appelant les agriculteurs à coopérer avec les instituts d’agronomie et universitaires pour renforcer la production nationale et augmenter le rendement afin qu’il passe de 250 quintaux par hectare à 500 quintaux par hectare, tout en respectant le processus technique de cette filière.

À propos B.H.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*