Accueil » Chronique » Pôle & Mic: Pré-campagne électorale «morose»?

Pôle & Mic: Pré-campagne électorale «morose»?

Des candidats sont déjà en campagne pour les législatives. Une campagne souvent «discrète» avec l’objectif de rassembler autour de la liste électorale de la localité les militants des partis et les «dignitaires» des villes et villages. Une pré-campagne qui ne concerne que les partis au pouvoir où dès maintenant, on négocie les places lors des locales. Tout soutien à un candidat est synonyme d’un soutien à l’avenir. Tout se paye dans une campagne et tout soutien se traduit par un «soutien». Déjà, ni le RND, ni le FLN, ou encore les autres partis du sérail n’ont rien dévoilé de leur programme d’action en cas de victoire aux parlementaires, car ils ne l’ont pas et n’ont aucunement l’intention de l’avoir. Leur seul programme est d’être présent dans les deux Chambres tout en «bénissant» le programme de l’équipe gouvernementale. Leur pré-campagne est assimilée à des rencontres autour d’un café, d’une cérémonie ou d’une «Zerda». Dans certaines localités du pays, on fait appel au «tribalisme» ou la «djamaa» pour soutenir un tel ou autre candidat. Les candidats en lice n’évoquent aucun projet pour leur ville ou wilaya. Et quand ils le font, c’est dans le cadre du «populisme». L’opposition qui tente de se frayer un chemin, est, aujourd’hui, incapable de faire basculer l’opinion, car elle est faible dans la mobilisation et incapable de lancer un débat sur l’alternative politique. C’est la politique adoptée depuis deux décennies qui a tant tué les partis du sérail que l’opposition a provoqué une dynamique politique. A l’opposition, on essaye de «démonter» les idées du système et de proposer des résolutions où tout s’articule sur le changement et la rupture avec le traditionnel. Une pré-campagne «morose» comme toutes les précédentes où le miracle du changement n’est pas pour demain.

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*