Accueil » Chronique » Point de Vue: Saleté: Contrat de longue durée

Point de Vue: Saleté: Contrat de longue durée

Même, si l’on écrit à gogo et durant toute l’année sur le problème de l’environnement, jamais cette difficulté ne serait couverte médiatiquement de manière satisfaisante. Vu un manque d’engouement, que ce soit de la part des pouvoirs politiques ou des citoyens, pour les questions de l’environnement. Ce dernier connaissait un laisser aller flagrant et dangereusement préjudiciable pour la santé du citoyen en premier, avant qu’il ne soit pour la faune et la flore. L’on peut également d’emblée, remarquer que même un département de la taille d’un ministère avec des représentations au niveau des wilayas de la république, doté de toute évidence, d’un budget annuel avec des sommes faramineuses, encadrés par des spécialistes, plus au moins compétents en la matière. Tout cet arsenal n’a pas pu finalement avoir raison de ce que nous observons quotidiennement comme agressions touchant de plein fouet notre environnement, qui est en somme notre vie. Allez jeter un coup d’œil sur l’état lamentable des plages infestées par les bouches d’égout déversant à longueur de la journée, des milliers de mètres cubes en eaux usées. Allez voir les forêts, nos très belles forêts comment elles sont devenues, des décharges pour les ordures. Alors que, même les champs verdoyants et même les étendues désertiques n’ont pas été épargnés par ce mal, sans égal. La responsabilité est dûment partagée entre un citoyen nonchalant, sans la moindre responsabilité ou du moins la moindre sensibilité civique et une autorité de l’Etat présente partout, mais également affichant son absence, là où il ne faut pas. Avec tout ce massacre, apparemment systématique et sciemment exécuté et l’on trouve assez de pudeur pour parler de tourisme et la nécessité de le booster. Et l’on ne cesse de s’interroger pourquoi l’Algérie n’est toujours pas la bonne destination préférée des touristes étrangers. Nos voisins mitoyens de l’Est comme ceux de l’Ouest, ont dépassé le cap des 10 millions de touristes par an. Chez eux le tourisme est une des principales sources de devises et de la création d’emplois. L’on ne cesse de parler de grandeur, et de… et de…., alors qu’on est dépassé, assiégé et suffoqué, par nos ordures. L’été et la saison estivale arrivent à grands pas. Ce sont, en tout, quelques semaines et les plages entrent en activité. Aurait-on par exemple, pensé dès maintenant à préparer, à nettoyer et trouver les solutions adéquates à ces plages, qui vont commencer dès la fin du prochain ramadhan, à recevoir les estivants en provenance des quatre coins du pays?
alkaderdz62@yahoo.fr

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*