Accueil » Régions » Université de Mostaganem: «LOGIC», un projet de coopération porteur

Université de Mostaganem: «LOGIC», un projet de coopération porteur

Dans le cadre des manifestations scientifiques de l’Université «Abdelhamid Ibn Badis», mercredi dernier, s’est tenue la conférence régionale du projet «LOGIC» à la Faculté des Sciences exactes et de l’informatique «INES». A cet évènement, ont assisté les universités partenaires du projet en l’occurrence l’Université d’Alicante (Espagne) représentée par Mme Cristina Beans coordinatrice, de l’Université de Gabès (Tunisie), de l’Université Mohamed V de Rabat (Maroc) ainsi que la Direction Nationale de l’UFC d’Alger. Un groupe d’imminents chercheurs, professeurs des universités algériennes ont pris part aux communications. A cette conférence, ont été invitées deux entreprises du milieu socio-économique en l’occurrence la Câblerie Algérienne Sidi Bendehiba et le Groupe Samsung Energie afin de présenter leurs respectifs projets de partenariat avec l’Université. Selon les déclarations de Mr A.Kridech, vice recteur de l’Université de Mostaganem chargé de la coopération, les projets inscrits dans les conventions ont pour objectif principal la formation, la recherche, l’employabilité et l’insertion professionnelle. En sa qualité de président de la Conférence, il affirmera que l’Université «Abdelhamid Ibn Badis», à travers sa structure de coopération inclut dans ses programmes l’ouverture des ateliers professionnalisant. «Ces ateliers ne sont pas nécessairement intégrés dans les cursus d’études mais s’inscrivent plutôt dans la relation avec le milieu socio-économique». Il ajoutera aussi que les ateliers ont pour objectif de doter les étudiants d’une méthode pour créer un curriculum-vitae attractif, et d’une préparation pour passer des entretiens professionnels (simulations d’entretiens) et surtout appréhender la culture d’entreprise. Selon le vice recteur, la relation de l’Université avec l’entreprise est établie pour faciliter le passage des études supérieures vers le monde du travail. C’est l’un des leviers qui est aujourd’hui privilégié par le biais de ce partenariat. En concluant, il ajoutera qu’à «Mostaganem, aujourd’hui, cette collaboration Université-Entreprises, est entrain de se constituer en réseaux». Il y a lieu de souligner que mettre en avant l’intérêt particulier accordé par l’entreprise économique à sa relation avec le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, vise surtout l’insertion des jeunes diplômés qui sont très visibles dans la pyramide des chômeurs en Algérie. Cette journée s’est articulée autour de la présentation de la phase finale du projet «LOGIC» qui est donc un programme de formation continue qui consiste au montage de centres de formation à distance. Ces objectifs sont d’abord la mise à niveau en continu des connaissances afin de permettre la promotion des sujet et la fidélisation de leurs postes d’emploi. Permettre aux étudiants, cible principale du projet, de synchroniser le savoir, de développer les compétences et d’acquérir des capacités est une des finalités de cette formation. A l’occasion de cette phase finale qui a été réservée à la synchronisation du savoir, Mme Cristina Beans, la coordinatrice du projet, a révélé la stratégie adoptée dans le cadre de ce projet et l’importance de la formation continue visant à renforcer les capacités des apprenants. Selon elle, l’intégration des centres dans la politique des universités partenaires du projet soutiendrait l’accompagnement des étudiants pendant leurs études et aussi en situation post-universitaire. Le Dr El Khanchoufi de l’Université Mohamed V a présenté le modèle de création de centres de formation s’appuyant sur les défis majeurs du processus du développement qui prévoit la préservation des sites naturels, vestiges et autres monuments historiques qui font la richesse d’un environnement considéré comme un patrimoine commun lequel il faut valoriser pour l’insertion des jeunes à l’emploi. Pour cela, il prend l’exemple du tourisme rural dans une région sise entre Fès et Meknes dans le moyen Atlas. A travers une expérience de formation, qui a été meneé sur un site de la région indiquée, le professeur explique que même si le site n’est pas attractif, la formation des jeunes a permis de mettre en valeur le potentiel de ce site. Les jeunes ciblés dans cette formation ont acquis des compétences permettant de lire un paysage et de le vendre aux touristes. Se basant sur l’existant, les jeunes, gîteurs, hébergeurs, animateurs, guides et cuisiniers ont su valoriser les produits du terroir validant un catalogue touristique autre que le traditionnel. La thématique du leadership a aussi fait l’objet d’une communication pour justement le situer dans le fonctionnement des entreprises. L’intervention s’est axée surtout sur la libération des potentiels dans la gestion tout en reprenant les différentes étapes par lesquelles est passée cette thématique dans la gestion des entreprises. L’excecice de l’influence ayant pour objectif d’atteindre des résultats doit, selon le professeur intervenant sur le thème, à travers l’organisation, instaurer des changements pour favoriser la stabilité. Le Dr Benachenhou, toujours dans le cadre de la formation tout au long de la vie, thème central de la conférence, a présenté un modèle de formation en ligne.

À propos Charef Kassous

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*