Infos
Accueil » Chronique » Point de Vue: La seconde victoire sur «Challe et Morice»

Point de Vue: La seconde victoire sur «Challe et Morice»

Depuis les premiers jours de l’indépendance, le legs criminel colonial des lignes Challe et Morice, ont constamment constitué une charge, une menace et un défi à relever par le jeune Etat fraîchement indépendant. Attention, ce n’est pas aussi facile que l’on pourrait prétendre. Ce sont en fait, des milliers de kilomètres carrés bourrés de mines, le long des frontières avec le Maroc et avec la Tunisie. C’était une des dernières cartes à jouer par le commandement militaire de la force colonisatrice, en vue de mater la révolution d’un peuple, plus déterminé que jamais à mater une arrogance qui ne cesse de se surestimer à travers plus d’un siècle d’une injuste domination. La révolution était si populaire, si grande et si opiniâtre, que l’entreprise «Challe et Morice» s’est vue dépasser par l’ampleur d’un soulèvement, à l’instar d’une digue érigée en vue d’empêcher un océan en «colère» à s’y déferler. Voilà maintenant, plus d’un demi siècle, que tous les moyens sont mis à la disposition des instances concernées de l’ANP en vue d’écarter ce danger mortel, ayant déjà fait plus de victimes dans les populations riveraines, après l’indépendance qu’avant. Ce sont des dizaines de nationaux et par une fatalité géographique, se sont trouvés dans la gueule du prédateur. Une raison pour laquelle, le fait de se débarrasser d’un tel danger est devenu avec le temps et vu le nombre de victimes enregistré, un devoir national, encore plus, un défi à relever. Ce sont près de 09 millions de mines, plantées sur espace géographique important. Personnellement, je ne crois pas qu’ailleurs, il pourrait exister des champs de mines avec, ce nombre défiant les records planétaires, même lors des grands conflits mondiaux. Aucune logique, aucun mobile, ne sauraient justifier, ce crime aussi funeste contre l’humanité. Même si une «situation mondiale» veut que de tels crimes restent impunis ayant pour cause un «dérèglement équationnal» entre la victime et le bourreau. Du point de vue moral, de tels crimes ne sauraient être vus comme événements ou actes, dépassés par l’Histoire. La responsabilité morale est toujours là, planant sur les têtes des bourreaux. L’essentiel dans tout cela, c’est bien cette Victoire remportée et ce défi relevé par le Génie militaire de l’ANP sur ces 09 millions de mines. L’essentiel également et c’est d’ailleurs le plus important: nos concitoyens ne seront plus victimes, morts, blessés ou amputés, par cette menace mortelle. Ils peuvent désormais se déplacer, paître leurs bêtes et se régaler sur le sol de leur patrie ne craignant aucun danger. N’est-ce pas une seconde victoire sur Challe et Morice?

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*