Infos
Accueil » Chronique » Point de Vue: Une honorable première

Point de Vue: Une honorable première

«La capture et la réception de cette première image en couleur d’Alsat 1N, par une des trois (3) caméras présentes à bord, constitue une étape importante dans la mission et une première nationale dans le domaine d’imagerie satellitaire par nanosatellites ». Cette déclaration d’un responsable de l’ASA «agence spatiale algérienne», nous donne une bouffée de fierté et fait restaurer en nous, une confiance en soi, brisée par une série d’événements, le moins que l’on puisse dire qu’elles étaient imbibées de souffrances et de deuils.. Que les Algériens fassent un pas de géant, pas uniquement dans les domaines de la technologie dans le sens classique du terme, mais dans la nanotechnologie… D’ailleurs, l’on ne peut que s’en féliciter pour cette grande réalisation. Elle est grande, de toute évidence, par rapport à notre âge de jeune Etat, venant tout juste d’émerger des oubliettes houleuses d’une injuste Histoire. Notre souhait, le plus grand et le plus espérant, c’est de ne pas s’arrêter à cette oeuvre. La grande marche sur le sentier de la technologie et de la science devrait se poursuivre, lentement, mais sûrement. La conquête scientifique de mille miles commence logiquement par un seul pas. L’on aurait, peut-être, remarqué que, le travail et la recherche scientifique n’attirent que peu de considération, chez les gouvernants, comme chez les gouvernés. Le discours quotidien est essentiellement basé sur les préoccupations ayant trait aux occupations de tous les jours –de type Metro boulo dodo- au point où, l’on n’avait oublié que nous avons des devoirs, en matière de recherches, de sciences, de technologie, et d’inventions… Sommes condamnés à consommer les inventions et les créations des autres, fussent-ils des pays très développés? Toutefois, j’aimerai rappeler une chose que je trouve pertinente en cette occasion. C’est d’éviter d’exploiter de tels acquis, à des fins purement populistes ou de propagande politicienne funeste. Il faut laisser cette affaire à l’Histoire qui sûrement en retiendra… L’on est de dans tel ou tel poste de responsabilité, ce n’est pas pour servir son image de marque, en étalant au grand jour et sur la place publique ses réalisations et ses exploits politiques en vue de justifier un maintien éternel sur son siège, mais justement pour servir le pays et l’image de marque du pays. Je tiens à la fin de cette chronique, de réitérer mes expressions de joie et bonheur, ainsi que toutes mes félicitations les plus sincères aux jeunes techniciens algériens, ayant pu honorablement relever ce défi technologique ou nanoélectronique. Merci encore une fois…

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*