Infos
Accueil » Économie » Séminaire sur la loi de finances 2017: Gros plan sur les impacts de la loi de finances 2017 sur les entreprises

Séminaire sur la loi de finances 2017: Gros plan sur les impacts de la loi de finances 2017 sur les entreprises

La loi de finances 2017 a fait l’objet d’un riche débat, mardi dernier, à l’occasion de la conférence organisée par la CCIO de l’Oranie à l’hôtel Sheraton. En effet sous le haut patronage du wali d’Oran et dans un contexte économique un peu particulier, la rencontre a été animée par d’éminentes personnalités nationales de l’économie et des finances en l’occurrence M.Benkhalfa, ex-ministre des Finances. Le Président de la CCIO d’Oran, M.Abed Mouad, a eu l’honneur d’ouvrir la conférence en se focalisant surtout sur les nouvelles dispositions de la loi des finances 2017 et son impact sur le milieu économique. Entre autres, il a également fait apparaître la vision de la chambre relative à ces mesures et il a exhorté les conférenciers à apporter des éclairages de cette loi par rapport à l’investissement pour permettre aux opérateurs économiques d’adapter leurs stratégies de développement. Cette rencontre a pour finalité de décrypter les dessous de cette loi car avant même son adoption par le Parlement, elle a fait couler beaucoup d’encre. Le décryptage a été abordé minutieusement dans l’intervention de M.Brahim Benali, directeur des relations publiques et de la communication auprès du ministère des Finances. Dans son allocution, il a surtout fait allusion aux mesures destinées à l’amélioration des recouvrements, à l’élargissement de l’assiette fiscale et à la rationalisation des dépenses budgétaires. Le réaménagement de la fiscalité des garanties des contribuables fût aussi une mesure parmi tant d’autres contenues dans cette loi des finances 2017. Parlant d’objectifs poursuivis dans cette loi il citera les principaux, telles la rationalisation des dépenses, l’optimisation des recettes, la prévention des inégalités, la consolidation du processus, de la croissance économique et de la préservation des acquis sociaux. Il évoquera la taille du budget national estimé à six milliards neuf cents millions de dinars et d’une croissance économique estimée à 3,9%. M.Benali s’est montré très rassurant sur le fait que ces mesures viennent renforcer et promouvoir l’investissement. D’autre part, il dira que la loi de finances débattue vient soutenir justement une économie émergente. M.Moussaoui, directeur régional adjoint de la direction régionale d’Oran intervient dans ce séminaire afin d’apporter des éclairages sur les dispositions tarifaires appliquées par la loi des finances 2017.
Les mesures visant à accroître les recouvrements ont aussi fait l’objet d’une explication exhaustive par les représentants des Douanes Algériennes. Quand à M.Maalem, directeur des Domaines de la wilaya d’Oran, il met en relief les dispositions domaniales intervenues dans cette loi des finances 2017. Il attestera que cette loi vient consolider les mesures de mobilisation des terrains pour booster l’investissement qui constitue un axe nodal dans les objectifs assignés par loi des finances. Pour lui, l’offre foncière arrêtée par le régime des concessions avec les avantages des abattements s’inscrit justement dans la politique d’accompagnement des investissements. M.Abderrahmane Benkhalfa, ex-ministre des Finances intervient dans cette conférence pour valoriser les atouts de l’économie nationale citant en l’occurrence la wilaya d’Oran comme bassin de croissance par excellence. L’ex-ministre affirme que la loi de finance 2017 n’est que le prolongement d’un réaménagement tarifaire procédant des divers nouveaux codes notamment celui des marchés publics, celui des douanes ainsi que celui des investissements. La loi de finances 2017, même dans une telle conjoncture, ne doit pas être isolée des politiques publiques, elle doit être lue dans sa continuité. Dans ce contexte d’austérité et afin d’assurer un impact positif sur les entreprises l’intervenant plaide pour un lifting de la loi des finances 2017. Et de poursuivre en évoquant la mise en place d’une mission de structure conseil de management car, selon Mr Benkhalfa, la question du management est capitale. La mise en place de l’ingénierie financière, juridique et fiscale doit compter pour protéger, optimiser et prévenir les risques. C’est avec l’action managériale que l’on assure un succès aux investissements. M. Abdelghani Zaâlane, wali d’Oran portant un intérêt tout particulier à l’évènement vient présenter la wilaya d’Oran dans son vaste élan de développement. Le wali expose à l’assistance, les grandes opérations de développement ainsi que celles de l’investissement qui feront de la wilaya d’Oran un pôle attractif sur le plan régional.

À propos Charef Kassous

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*