Accueil » Chronique » Point de Vue: De la violence…non, c’est faux

Point de Vue: De la violence…non, c’est faux

Faudrait-il, nécessairement, recourir à la violence pour faire triompher ses droits? La violence serait–elle l’unique moyen pour exprimer son mal–être ? N’y aurait–il pas, une solution –pour ainsi dire- pacifique et civilisée pour rouspéter ses droits bafoués ou redresser un tort? Comme je l’ai déjà exprimé dans les précédentes chroniques que les mesures prises par les pouvoirs publics, dans le cadre de la LDF 2017, ne sont pas les plus adéquates, ni même les plus équitables, je me sens dans le devoir de l’exprimer franchement, que ce qui se passe depuis hier, en Kabylie, n’est pas du tout et non plus, la solution adéquate, ni même la réaction appropriée. S’exprimer en cassant les biens publics et en détruisant les infrastructures appartenant au patrimoine national, et en proférant des locutions malsaines et des injures intempestives, ne sont pas du tout des actes civilisés. Autrement dit: il faut savoir choisir sa manière d’agir, sa manière pour donner son avis ou rouspéter ses droits, ou redresser une distorsion. Nous, nous sommes des sujets, nous sommes des citoyens. La gestion de l’Etat se fait, selon une acception moderne, par un contrat social entre le gouvernant et le gouverné. L’on y prévoit même la façon et les règles à suivre, avec lesquelles, l’on exprime son opposition à telle ou telle question, jugée en contraction avec l’intérêt général du peuple. L’on a également évoqué la question de « la main étrangère ». Elle pourrait être vraie, comme elle pourrait être une farce destinée à effrayer le petit –peuple immature. Tant que cette prétendue « main subversive » n’est pas identifiée et pointée du doigt sur l’agora, elle demeure une hypothétique bouffonnerie, rien de plus. Je ne dirai pas que « tout va bien, l’on ne manque de rien » et ceux qui font la violence, ne sont en somme que des figurines manipulées par des forces occultes. Je dirai plutôt que les figurines existent qui s’offrent au plus offrant et les forces occultes existent guettant le pays à la moindre erreur. Mais, je dirai aussi que nos gouvernants par leur mauvaise gestion de la chose publique, offrent sur un plateau d’or, les occasions les plus inespérées à ces forces occultes comme à ces figurines téléguidées, de commettre leurs forfaits contre notre pays. Un Etat fort immunisé par le droit, la justice et la transparence, plus encore par la sincérité du discours politique, ne serait jamais une proie facile au plus satanique des forces occultes sur la planète. Ce dernier pêche généralement dans les eaux troubles de l’injustice, de la démagogie et du mensonge politique…..et….et surtout l’impunité.

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*