Infos
Accueil » Actualité » Commerçants de Béjaïa: La grève se poursuit

Commerçants de Béjaïa: La grève se poursuit

La grève s’est poursuivie, hier, à travers les 52 communes de la wilaya de Béjaia, et ce, après les émeutes qui ont éclaté dans plusieurs localités de la wilaya où des destructions et des scènes de pillage ont été enregistrées. Les transports ont repris, durant la même journée d’hier, mais très timidement. Plusieurs édifices publics sont été saccagés à Tazmalt et Béjaia et dans cette dernière ville, des dizaines de blessés ont été enregistrés entre manifestants et forces de l’ordre. Selon la sûreté de wilaya de Béjaia, une centaine de jeunes manifestants ont été interpellés et conduits dans les locaux de police. D’autres ont été arrêtés en flagrant délit de pillage et une quantité importante de matériels volés, notamment au sein des magasins Condor, a été restituée. Dans journée d’hier, des scènes de violence ont été enregistrées à Akbou, deuxième ville importante après le chef-lieu de wilaya. Les manifestants, en majorité des jeunes, ont saccagé le siège de la Sonelgaz et incendié le siège des impôts. La Ligue algérienne pour la défense des Droits de l’Homme (LADDH) a appelé, hier, les représentants de la société civile, les acteurs du mouvement associatif, les syndicats, les collectifs d’étudiants et la presse à une réunion urgente «pour voir comment agir au sujet de la grève et des dérapages», est-il écrit dans un communiqué rendu public. La LADDH a déjà appelé à la «vigilance et au calme» en tenant à souligner que «seul un cadre pacifique serait en mesure de faire aboutir des revendications citoyennes toutes légitimes». Tout en «déplorant la situation de dérapage qui risque de mener le pays vers l’incertitude et le chaos», les rédacteurs du document appellent «à la sérénité pour éviter les dérapages. Restons vigilants», en se félicitant de la réussite de la grève générale dans la wilaya qui «démontre encore une fois le degré de maturité et d’éveil de la population».

À propos Hocine Smaâli

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*