Accueil » Oran » Intensification de la harga en cette période de Coronavirus : L’incroyable inconscience !

Intensification de la harga en cette période de Coronavirus : L’incroyable inconscience !

Selon ce que rapporte le quotidien  »El Pais », ce samedi 25 juillet 2020, quatre cent dix-huit (418) jeunes algériens débarquent sur les côtes de la communauté de Murcia en provenance des côtes algériennes. Le journal fait état d’une arrivée en masse car c’est à bord de 31  »pateras » dont une grande partie a été secourue en haute mer par les gardes côtes espagnoles. Selon le journal espagnol, les bonnes conditions météorologiques ont favorisé la traversée clandestine en masse mais, ajoute l’article, le nombre est particulièrement impressionnant car ce sont 418 émigrés clandestins en une seule journée et dans une seule région. Comparativement à la semaine allant du 13 au 19 juillet, il a été constaté l’arrivée de 170 émigrés clandestins. Par conséquent, cette poussée inquiète sérieusement les autorités espagnoles puisque ces arrivées tombent en pleine recrudescence de la contamination du coronavirus. Afin d’identifier des cas porteurs de virus, le Conseil de la Santé de Murcia a déjà entamé la réalisation des tests PCR sur tous ceux qui viennent de débarquer dans la région. Ces tests, assure le journal, ont révélé 07 cas positifs lesquels ont été transférés à l’hôpital de référence pour leur isolement. Le reste du groupe, même s’ils sont testés négatifs au PCR devront être mis en quarantaine. Pour des raisons de sécurité, ni le Conseil de Santé, ni la Délégation du Gouvernement de Murcia n’ont révélé le lieu ni les conditions de leur confinement de 14 jours. Une fois le protocole d’isolement établi, les autorités sanitaires compétentes peuvent solliciter la justice afin d’émettre des mesures de privation ou restriction de liberté afin de garantir une quarantaine stricte rapporte  »El Pais ». Selon la même source, une journée avant l’arrivée des 418 jeunes sur Murcia, Alicante vient de recevoir aussi l’arrivée de 12 embarcations avec à bord 79 jeunes. Les testés positifs doivent aussi être hospitalisés avec restriction de contact dans un hôpital de campagne habilité à ses fins. El Pais informe aussi que les arrivées d’algériens en mode d’émigrés clandestins représente les 55% du total de candidats ayant débarqué sur les plages espagnoles. Faut-il observer que les mesures sanitaires de mise en quarantaine prises par les autorités espagnoles envers les émigrés clandestins sont restées secrètes afin d’éviter que la population locale se soulève comme c’est déjà arrivé il y quelques semaines à  »Los Nietos » dans la province de Murcia. Mais ce qui est impensable, c’est l’intensification de la  »Harga » en plein crise sanitaire engendrée par le Covid19. C’est se jeter dans la gueule du loup.

À propos Charef Kassous

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*