Accueil » Actualité » Mobilisation et sensibilisation pour l’Aïd El Adha : Comment passer une fête responsable?

Mobilisation et sensibilisation pour l’Aïd El Adha : Comment passer une fête responsable?

Un Aïd El Adha 2020 sur fond de “crise” sanitaire. Le ministère de l’Agriculture et celui des Affaires religieuses lancent le “défi”. La recrudescence de cas de Coronavirus en Algérie et ses incidences dont la fermeture des marchés aux bestiaux, avaient suscité une vague d’interrogations chez les Algériens quant à la célébration de l’Aïd El Adha. Fallait-il annuler l’abattage rituel? La réponse a été rendue par la Commission des fetwas au ministère des Affaires religieuses qui a finalement autorisé l’abattage des bêtes, en prévision de la fête sacrée alors que le pays est confronté à une crise sanitaire. Il s’agit d’un abattage en règle pour prévenir l’épidémie du Coronavirus. Mais comme on le dit : à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles, la fête de l’Aïd El Adha sera bel et bien célébrée, cette année mais sous “conditions”. Un Aïd El Adha 2020 qui déroge aux précédents puisqu’il coïncide avec les mesures préventives en vigueur depuis plus de quatre mois, dans le cadre du dispositif national de lutte contre la propagation de l’épidémie du Covid-19. En plus de ces mesures, il été recommandé d’observer la vigilance et le respect des gestes barrières lors de la célébration de cet évènement. La pandémie du Covid-19 qui sévit depuis plusieurs mois, impose en effet de redoubler d’efforts pour permettre aux Algériens de passer une fête “responsable” bien qu’elle ne soit pas ordinaire . Le respect des mesures de prévention et des gestes barrières doit être respecté scrupuleusement, rappellent les spécialistes de la santé publique. A quelques encablures de l’Aïd El Adha, les APC ont déjà entamé le travail de sensibilisation. Les campagnes de désinfection des espaces publics ont repris d’intensité. De même que les opérations de sensibilisation des citoyens et des maquignons ont été lancées. C’est le cas de la commune de Belouizdad qui a concocté un programme d’actions de proximité. «On va lancer une campagne de sensibilisation envers tous les citoyens de la commune», déclare Mohamed Amamra, président d’APC. «Un dispositif est prévu pour la décontamination des lieux publics», ajoute-t-il, en appelant les citoyens à s’impliquer dans cette campagne pour éviter la propagation du virus durant ces journées de fête. On ne sait pas cependant si la circulation sera fermée durant les deux jours de l’Aïd El Adha comme ce fut le cas pour l’Aïd El Fitr dernier, même en dehors des heures de confinement partiel à domicile. De même que de fermes instructions ont été également données aux propriétaires et responsables d’abattoirs. Le Dr Saida Akali appelle au respect des mesures de distanciation au niveau de ces établissements. «Nous souhaitons que les autorités compétentes et les propriétaires d’abattoirs prennent toutes les mesures pour protéger tous les citoyens», dit-elle en suggérant d’interdire les personnes âgées et l’accompagnement des vétérinaires par les services de la gendarmerie et de la police. Spécialiste en parasitologie, le Pr Rachid Triki Amani met en garde contre les regroupements à l’achat du mouton. Il recommande de prendre toutes les précautions requises, en expliquant que le mouton peut être un «vecteur passif».La distanciation sera stricte et obligatoire pour mettre à l’abri les acheteurs de mouton contre le Covid-19. Les points d’abattage dans les domiciles ou autres, comme les abattoirs, devront être “méticuleux” durant les jours de l’Aïd El Adha sur la propreté des instruments utilisés dans l’abattage.

À propos B.Habib

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*