Accueil » Oran » A Cause des formalités d’inhumation des victimes de Covid : Les «Pompes funèbres» d’Oran travaillent sans relâche

A Cause des formalités d’inhumation des victimes de Covid : Les «Pompes funèbres» d’Oran travaillent sans relâche

S’il y a un autre personnel à qui il faudrait aussi rendre hommage après les «blouses blanches» et le personnel de la santé d’une manière générale en cette période de crise sanitaire, c’est bel et bien celui des Pompes funèbres qui sont à l’avant garde de cette lutte. Eux qui sont en contact physique permanent avec les citoyens particulièrement les familles des victimes de Covid -19 qui y viennent pour recevoir les permis d’inhumer. Aux «Pompes funèbres» d’Oran, c’est aussi l’autre «guerre» psychologique contre la pandémie. Vivant, en effet, avec des journées d’angoisse sans fin et des nuits sans sommeil du personnel, ce service déploie des trésors d’imagination afin de satisfaire les demandes. La crise du Coronavirus est une épreuve «de plus» pour les équipes des Pompes funèbres d’Oran qui délivrent, chaque jour, les prescriptions d’inhumation. Fonctionnant avec un régime infernal H24 et 7 sur 7 malgré un personnel réduit, les services des «Pompes funestes» de la commune d’Oran est en train, depuis le début de la crise épidémique, d’accomplir un «miracle» au vu des afflux des citoyens. Un afflux devenu prépondérant depuis au moins deux à trois semaines ce qui a contraint ce «Service» névralgique d’inhumation des personnes décédées de redoubler de vigilance. Un petit tour que nous avons effectué ce début de semaine aux alentours du service des “Pompes funèbres” sis à la Place du 1er novembre, nous a fixé intuitivement sur le niveau d’alerte et la détermination de son personnel à faire face à cette crise sanitaire malgré le peu de moyens. L’Algérie a, rappelons-le, fixé les dispositions relatives au transport et à l’inhumation des personnes dont le décés est attribué à l’infection par le virus Covid-19 qu’elles soient des cas confirmés ou probables. Ce qui fait que les services des “Pompes funèbres”, dans le souci d’appliquer et d’accompagner ces dispostions et de faciliter la tache aux citoyens demandeurs des permis d’enterrement, ont augmenté le rythme quotidient de travail sans relache.

À propos B.Habib

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*