Accueil » Chronique » Point de Vue : «Réforme hospitalière»

Point de Vue : «Réforme hospitalière»

Déjà et avant l’avènement du Covid-19, nos hôpitaux, à des rares exceptions près, n’étaient pas encore arrivés au stade d’hôpitaux et de cliniques, en référence aux normes internationales; il y avait, certes, des structures qui se faisaient passer pour des hôpitaux, selon les normes en vigueur dans les pays dits du tiers-monde. Ces établissements s’efforçaient, bon gré mal gré, à offrir des services dignes au citoyen, notamment, celui qui n’a pas les moyens suffisants pour aller se soigner ailleurs. Actuellement et depuis l’avènement de cette pandémie, qui a secoué la planète toute entière, l’hôpital est devenu le pion cardinal dans l’échiquier des services. Tout se jouait, apparemment, autour des établissements hospitaliers du pays…Ce qui est, à retenir dans cette question, c’est que en dépit de manques de moyen et de manques d’organisation, dus, notamment, à la pression qui s’exerçait, de façon quotidienne, et sans la moindre intermittence, sur tous les établissements de la santé publique, l’armée blanche qui constitue tous les professionnels de la santé, avait combattu, et avec un courage sans égal, dans cette guerre, un ennemi invisible. Ils étaient dans les premières tranchées du front à faire face au Covid-19. Quelques-uns, d’entre eux, sont tombés au «champ d’honneur» alors qu’un grand nombre, parmi eux, est encore hospitalisé par le fait de la contamination. L’assaut du Covid-19 était tellement fort et expéditif que même les autorités de la santé publique sont prises dans le piège de l’affolement. L’on ne sait pas encore par où commencer? Et, cette situation n’est pas propre à l’Algérie, elle est presque, constatable, dans tous les pays du monde atteint de façon sérieuse par la pandémie. L’essentiel dans tout ça, c’est bien, qu’il y ait des efforts sincères prodigués dans cette lutte acharnée. Le Covid-19 crée des situations difficiles qui se développent et se compliquent avec le temps, au lieu de s’atténuer; quand tu viens au bout d’un problème, le Covid-9 réplique en te créant trois autres à la fois… quand, il y a des gens qui tombent brusquement, malades et par centaines dans une seule journée, où se trouverait, donc, ce nombre de lits ou de personnel médical qui aurait pu suffire à leur traitement…ce genre de situation à l’air trop délicat, pousse à l’accomplissement des erreurs, que ce soit par le personnel médical ou même par les responsables administratif ou politique aux différents paliers. Ces «êtres ou ces entités» qui se concentrent exclusivement, sur les ratages et les erreurs, sans se soucier des efforts prodigués. Ces gens sont, tout simplement, des gens qui ont besoin de se soucier, de leur côté honnête.

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*