Accueil » Chronique » Pôle & Mic : Le port du masque, une obligation !

Pôle & Mic : Le port du masque, une obligation !

Quatorze médecins français de renom ont réclamé samedi « le port du masque obligatoire dans tous les lieux publics clos» pour éviter que l’épidémie de Covid-19 ne reparte, constatant un relâchement dans le respect des gestes barrières. «Il serait vraiment très regrettable de ne pas utiliser ces moyens efficaces et accessibles» pour freiner l’épidémie «que sont : le port du masque obligatoire dans tous les lieux publics clos, la distanciation physique autant que possible et le lavage des mains», plaident-ils dans une tribune publiée par Le Parisien-Aujourd’hui en France. En France, la pandémie commence à inquiéter bien que la France ait mis de gros moyens de lutte contre ce virus. La semaine dernière marque-t-elle la reprise de l’épidémie en France ? Au moment où la barre des 30 000 morts en France vient d’être franchie, Santé publique France annonce une hausse de la circulation du virus dans l’Hexagone. Les autorités, elles, multiplient les appels à la prudence. Aux États-Unis, le nombre de nouveaux cas s’élève aujourd’hui à 59.260 contaminations recensées ces dernières 24h. Ce samedi 11 juillet, le pays compte 3.106.931 cas. Le nombre de décès ce jour est de 799 morts en 24h, soit 132.855 décès au total. La Catalogne reconfine 200 000 personnes autour de la ville de Lerida dans le nord-est de l’Espagne en raison de la multiplication des cas de contagion. Ce qui indique que notre situation pourrait s’aggraver si des mesures ne seraient pas prises. Il ne faut rien lâcher et d’imposer le respect des mesures sanitaires. Le ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid a reconnu, ce samedi 11 juillet, qu’il y a un «problème d’incoordination» dans l’approvisionnement des structures de santé en moyens de protection anti-Covid. Le Pr Benbouzid reconnaît la difficulté de l’exercice sur le terrain des personnels soignants. « Il faut aller sur place pour se rendre compte de ce qu’ils font. Quand un praticien est mis dans un box où il reçoit des malades dont il sait que parmi eux certains sont positifs au Covid-19, quels que soient les moyens de protection dont dispose le médecin, il est toujours soumis au risque », explique-t-il. Aujourd’hui, il ne faut pas lésiner sur les moyens tant pour sécuriser et rassurer le personnel médical et mener une bonne et moderne campagne de sensibilisation en direction du citoyen, loin de tout «populisme » ou «démagogie». Ce ne sont pas les associations qui ont béni le cinquième mandat qui pourraient mener cette campagne. Il faut impliquer toutes les forces vives du pays pour «stopper» cette pandémie.

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*