Infos
Accueil » Actualité » Grève des commerçants: Largement suivie à Béjaïa

Grève des commerçants: Largement suivie à Béjaïa

La grève des commerçants contre la hausse des prix et des taxes contenus dans la loi de finances 2017 a été largement suivie dans plusieurs localités de la wilaya de Bejaïa. A l’exception des officines de pharmacie, des boulangeries, certains cafés et transporteurs de voyageurs, les autres commerçants ont baissé rideau, durant toute la journée d’hier. Les commerçants de la wilaya de Béjaia ont suivi cette grève dont l’appel a été lancé sur les réseaux sociaux, et ce, malgré les consignes de leurs représentants syndicaux de l’UGCAA en l’occurrence qui ont multiplié les appels de dissuasion par le biais de la radio locale. Les appels anonymes placardés dans certaines localités et postés sur les réseaux sociaux «dénoncent la hausse des taxes contenues dans la loi de finances 2017» et le «harcèlement des commerçants».
Dans la région de Tichy, la route nationale RN 9 reliant Bejaïa à Sétif et Jijel a été fermée à la circulation par des jeunes à l’aide de troncs d’arbres, de pneus brûlés et détritus. Au centre ville de Béjaia, un bus de transport urbain de voyageurs, appartenant à une entreprise publique, a été incendié par des jeunes en furie au quartier EDIMCO. Certains commerçants ont dénoncé également ce qu’ils ont appelé «les expéditions répressives des services des impôts» et dénoncent «les augmentations des cotisations à la CASNOS et des impôts». Il est revendiqué «la mise en place d’un régime fiscal propre aux petites entités économiques ainsi que l’application de l’article 14 du décret 15-289 dans son intégralité en plus d’une amélioration des prestations de la CASNOS».

À propos Hocine Smaâli

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*