Accueil » Chronique » Point de Vue : Pour une dissuasion plus efficace…

Point de Vue : Pour une dissuasion plus efficace…

Nous n’avons, au fait, plus d’options à notre disposition…si une catégorie de la population refuse, encore, de croire à l’existence du «fantôme» Covid 19…Les pouvoirs publics sont appelés à redoubler de vigilance et à décréter des mesures plus stricts et plus dissuasives à l’égard de ceux qui se prennent pour des…je ne sais quoi! Le constat sur le tas est décevant…Certains citoyens refusent cyniquement, d’adhérer aux efforts consentis, de lutte contre le coronavirus. D’autant plus que le nombre des cas positifs et des décès enregistrent, quotidiennement, des hausses inquiétantes… Et nous sommes, paraît-il, en train de perdre du terrain devant ce spectre jamais vu et jamais vécu. Déjà, nous battons en retraite et chaque pan nous laissons des vies et des psychoses. Cette situation qui se caractérise par l’insoumission ou la « rébellion » de quelques citoyens qui refusent de coopérer avec le reste. Donc, il n’y a pas d’autres alternatives qu’avoir recours à l’application rigoureuse des lois et des règlements ayant trait à la gestion des mesures de confinement. Nous ne devrions pas négocier avec ces gens qui dénient tous les faits catastrophiques engendrés par la pandémie. Il y a les vies d’autres citoyens qui y sont hypothéqués… nous sommes en état de guerre contre un «ennemi» qui ne se manifeste pas directement …En état de guerre, les lois et les règlements relatifs aux «droits de l’homme» et la «liberté d’expression» ne sont pas «tout à fait» applicables, vu l’exceptionnalité de la situation…. Ces gens qui refusent de coopérer avec les pouvoirs publics dans leur lutte qui est, en fin de compte, la lutte de tout le monde, de tout le peuple sans exception, ont le « statut de traitres» …l’impact négatif de leur insoumission ne va pas, malheureusement, se limiter à eux…Il est sensé toucher tout son entourage immédiat …et pour éviter que de telles situations dangereuses se produise, les lois de la république relatives à la lutte contre la pandémie doivent frapper et frapper fort. La seule pierre d’achoppement qui entrave l’application stricte et harmonieuse des mesures de confinement, sont cette catégorie de personnes qui auraient besoin d’être «maltraitées» pour se remettre à la place qui lui convient. L’on ne traite pas un «sujet», n’ayant pas dans sa tête sèche la notion de la citoyenneté et les responsabilités citadines qui en découlent, avec les mêmes égards propres à un citoyen responsable et respectable.

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*