Accueil » Régions » Un double crime évité de justesse à Mostaganem

Un double crime évité de justesse à Mostaganem

Un riverain impose sa loi sur un espace public de détente et
cause des désagréments aux familles. C’est ainsi qu’en cette période de fortes chaleurs avec les plages fermées à la baignade, les citoyens, longtemps confinés, cherchent à s’aérer sur les espaces de détente ça et là sur le périmètre de la ville de Mostaganem. Le petit parc  »Salama » du virage  »S » sur les hauteurs du quartier Zaghloul, accueille tous les soirs des familles avec leurs enfants et des jeunes venus, les uns décompresser et les autres se détendre à la fraîcheur de la nuit. En général cet espace est de tout temps fréquenté sans incident aucun. Mais depuis l’entrée de la saison estivale, un étrange voisin, vient tous les soirs importuner la quiétude des familles. Cet individu dont le domicile est mitoyen au parc fais des siennes tous les soirs sous l’effet de l’alcool. Dans un état d’ébriété extrême, il exhibe une violence verbale proférant de grossières insultes et injures incommodant ainsi les gens. Cela, jusqu’à hier soir, se passait toutes les nuits et comme cela ne suffit pas, le monsieur procède au sabotage de l’éclairage public afin d’embêter les riverains. Les comportements de ce Monsieur ont été dénoncés plusieurs fois à la police pour comportements dangereux et violences à l’encontre des familles, mais malgré cela, il n’a jamais arrêté ses menaces ni son insolence. La soirée du 5 juillet a été le théâtre d’un violence inouïe occasionnée par ce voisin et son épouse mais cette fois-ci armés de pelle et de pioche. Des jeunes ne supportant pas l’exaspération et voulant protéger les familles et leurs progénitures, ont réagi administrant au couple une terrible branlée. La tannée a été tellement brutale que la mort des deux agresseurs a été évitée de justesse grâce à l’intervention de la police.

À propos Charef Kassous

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*