Accueil » Chronique » Point de Vue : C’est fini la rigolade

Point de Vue : C’est fini la rigolade

Je crois que c’est l’heure du recours à la «matraque», pour faire régner l’ordre. Sinon, nous allons, par la faute de quelques morveux couillons, tous sombrer dans l’abîme, la fin fatale que nous prépare le Covid-19. Tous les comportements à épier dans la rue, dans les transports publics surtout, laissent croire que les nôtres sont déterminés à pratiquer un sabordage dans le navire. Toutes les instructions, toutes les mesures prises jusque-là, verbalement, avec respect et sagesse, n’ont pas abouti… tout un arsenal de médias et autres moyens de communication n’ont rien donné…Les imbéciles qui se font passer pour des extra-intelligents, maintiennent haut le ton …Ce « Corona » n’existe pas ; il serait, ainsi, le fait d’un complot ourdi par le Pouvoir aux fins de faire passer « une politique », c’est quoi cette politique !! Personne ne sait de quoi pourrait-il s’agir. Et si le « Corona » n’existe pas, pourquoi, donc, suis – je obligé de porter la bavette ou appliquer la distanciation, contre une chose qui n’existe pas !!.. Vous n’êtes pas devant une entité possédant un brin d’intellect, aux idées claires, pour pouvoir échanger, convaincre ou être convaincu.. Vous êtes devant une entité n’ayant d’humain que l’aspect physique, dégageant un interminable flot de blabla sans fondement, sans mesure, sans sens… A l’heure des médias sophistiqués où rien ne se cache et rien ne s’occulte, à l’heure où le monde entier vit à la cadence du Coronavirus, où le monde entier se voit paralyser, où l’économie mondiale est en train de glisser dans l’abîme d’une grande crise économique mondiale, sûrement, jamais écrite dans les annales de l’histoire de l’humanité … Il y a ces petits gens qui inspirent la risée et la comédie, qui ont le culot de proférer des bêtises, plus dangereuses que le Covid-19, lui-même. Avec ces petits gens qui se surestiment, il n’y a qu’un langage qui serait bien saisi par eux, c’est le recours à la force publique pour faire régner l’ordre et faire respecter les mesures de confinement, décidées par les pouvoirs publics, notamment l’autorité ou le comité sanitaire national chargé de gérer la situation de pandémie. Nous souhaitons seulement que ces mesures soient faites dans la cadre d’une application rigoureuse de la loi…il y a ces parasites que l’on trouve à chaque coin de rue, qui voient en noir…Même, l’application de la loi par les services concernés, afin d’imposer un respect des mesures de confinement, sera interprétée comme étant des abus d’autorité. Ces parasites s’expriment et exhalent ce venin, dans le cadre et sous la couverture du droit indéniable de la liberté d’expression garantie par les textes législatifs du pays.

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*