Accueil » Régions » En étant attentif aux doléances des citoyens : Le wali de Mostaganem réinstaure la confiance

En étant attentif aux doléances des citoyens : Le wali de Mostaganem réinstaure la confiance

Cette matinée du 29 juin, le wali de Mostaganem, Mr Abdessamie Saidoune, a accueilli, dans son cabinet, les représentants de la cité des 296 logements (Cité Michler) de Tigditt, en présence du président de l’APW. Cette rencontre avec les citoyens n’est pas la première dans son genre car le chef de l’exécutif s’est toujours intéressé de près aux préoccupations de ses administrés. Une méthode managériale qui sert à aller vers le citoyen pour s’enquérir de ses doléances. Il faut souligner qu’il y a à peine une semaine, les habitants des 296 logements se sont exprimés par voie de presse, interpellant les pouvoirs publics sur l’état de dégradation de leur cadre de vie dans le quartier. Le wali, sensible à de pareilles situations, a réagi comme il a l’habitude de le faire avec les citoyens mais souvent les problèmes posés ne relèvent pas de sa compétence. En principe, c’est à l’APC de réagir pour faire face aux divers problèmes des cités de la ville mais à l’APC, on s’attarde beaucoup sur des querelles qui n’en finissent pas. Pour revenir à la rencontre, les représentants du comité de quartier ont fait part à l’assistance de leurs préoccupations qui se résument ainsi:
l’état des regards et les conséquences des rejets, la réhabilitation et le ravalement des façades des bâtiments, le manque d’espaces de jeux pour enfants et d’espaces verts et enfin la panne du réservoir d’eau, hors service depuis longtemps. Après enregistrement des doléances du comité de quartier, le wali, par esprit de trouver des solutions et satisfaire la demande de citoyens désireux d’améliorer leur cadre de vie, a pris des engagements, instruisant ainsi le secrétaire général de la wilaya pour tenter de prendre en charge la question des caves polluantes, dans les cités de la wilaya. Pour ce qui est de la réhabilitation des immeubles, le wali a chargé la directrice du logement pour procéder à une étude visant à améliorer les façades. Le chef de l’exécutif a également instruit pour la réalisation d’un stade de proximité au profit des jeunes de la cité. Pour les autres doléances telles que l’état du réservoir hors service, celui des ascenseurs, l’aménagement extérieur, le wali a désigné une commission mixte qui se chargerait de ces situations. Le wali a aussi précisé que ces interventions se feront progressivement dans le temps, conformément aux moyens disponibles. Ce qu’il faut retenir dans ce genre de rencontre, c’est la réaction immédiate des autorités à une demande légitime des citoyens soucieux de vivre dans un cadre beau, propre et sain. Aujourd’hui, l’écoute des citoyens doit d’abord être un outil de démocratie qui inspirerait de la confiance mutuelle entre administrés et administration dans la perspective d’une dynamique de concertation dans l’action publique. Il faut comprendre aussi que les responsables, même à la base, promeuvent le nouvel esprit de gouvernance pour la nouvelle Algérie.

À propos Charef Kassous

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*