Accueil » Oran » Propagation du virus covid19 à Oran : L’indiscipline de la population inquiète !!!

Propagation du virus covid19 à Oran : L’indiscipline de la population inquiète !!!

Ces dernières semaines, les bilans annoncés par l’administration sur la propagation du virus covid 19 ont déclenché une certaine inquiétude au milieu de la population oranaise. Des chiffres records qui ont doublé et tripler par rapport au début de la pandémie. Une situation inquiétante et alarmante pour d’autres. Mais la contradiction inexplicable constatée sur le terrain est que les citoyens qui expriment leur peur d’être contaminés, sont ceuux là mêmes qui participent et favorisent parfois l’indiscipline. Le constat dans la rue est plus qu’amer. Les consignes de protection contre le corona sont loin d’être respectées. Certains commerçants des quartiers populaires ou grands boulevards et transporteurs, n’arrivent pas à faire respecter les règles de lutte contre la pandémie.
«Si on chasse tous les clients qui n’ont pas de masques, on risque de refermer boutique», nous déclare un commerçant. Pour les chauffeurs de taxis, imposer le port du masque n’est pas aussi facile que pensent certains citoyens. Pas moins de 3000 commerçants ont été verbalisés et d’autres avertis durant la première semaine de l’ouverture des commerces. Des centaines d’opérations de sensibilisation organisées en direction de la population n’ont pas suffi pour faire réveiller les consciences. Le pire est que certains inconscients qui font les intéressants au milieu de la population, sont allés jusqu’à dire que la pandémie qui a touché le monde n’est qu’une affaire inventée. Une chose est sûre, la situation liée à la propagation du coronavirus à Oran, comme dans d’autres wilayas du pays, est de plus en plus alarmante, ce qui pousse certains citoyens à déclarer qu’il faut aller vers une forte répression, contre ceux qui mettent la vie des gents en danger.

À propos A.Kader

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*