Accueil » Chronique » Point de Vue : Comment briser la chaine de la contamination?

Point de Vue : Comment briser la chaine de la contamination?

Si la question est facile à dire la réponse serait plus facile à dire qu’à faire. Le président Tebboune a, aujourd’hui, instruit son premier ministre à cet effet. Djerad est appelé, conformément à cette instruction, à étudier les mesures à prendre en vue de briser la chaîne de contamination. La question n’est ni dans les mesures qu’il devrait, normalement, mettre en pratique en coordination étroite avec le comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus, non plus dans la façon de faire respecter ses mesures. Le hic est dans le comment le peuple réagirait à ces recommandations. Si le port de la bavette et les règles de distanciation ne sont pas respectées à la lettre, pourtant, ce n’est pas la mer à boire…Comment voulez-vous, alors, que d’autres mesures fassent objet de respect et d’assignation par le citoyen, notamment, une espèce rare de citoyens qui se surestiment. Il n’y a pas d’empêchement à reconnaître que les mesures de confinement et ceux du déconfinement strictement, conditionnés sont sources de contraintes difficiles à supporter par un être humain, habitué à la liberté. Mais, le choix est, pratiquement, inexistant dans ce genre de situation où l’on est dans l’obligation d’opter soit, pour vivre « bavetté » et dans la stricte observance des autres mesures ou bien subir les conséquences de la contamination, qui se fait par des moyens sournois et du coup difficile à se prémunir contre. Chaque jour, le nombre des nouveaux contaminés est en progression, bien que le nombre de décès reste, quant à lui, inférieur à un niveau alarmant…
Donc, le problème est dans un grand nombre de citoyens qui refusent d’obtempérer aux directives du gouvernement… Même le recours à la force publique, conformément aux lois réglementant cette situation particulière, pour faire respecter les mesures de déconfinement, ne va aboutir pas à notre avis … Certains des nôtres considèrent les mesures de confinement comme étant des contraintes prises contre eux et non pour leur protection et pour leur vie … Et les résultats sont là, devant vous…Nous commençons déjà à grimper vers les trois cents cas contaminés par jours…Tout ceci par la faute de quelques gens forcenés, qui ne vont porter préjudice qu’à eux-mêmes, mais aussi aux autres. Il parait et après quatre mois de pandémie ayant secoué le monde entier, que quelques-uns parmi les nôtres n’arrivent pas toujours à croire – selon eux – à cette grande « farce ».

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*