Accueil » Régions » Hammam-Bou-Hadjar (Ain-Témouchent): Démantèlement d’un réseau africain, spécialisé dans l’escroquerie

Hammam-Bou-Hadjar (Ain-Témouchent): Démantèlement d’un réseau africain, spécialisé dans l’escroquerie

Les éléments de la police judiciaire de la Sûreté de daïra de
Hammam-Bou-Hadjar ont réussi, cette semaine, à démanteler un réseau dangereux, composé d’individus africains qui se sont permis de commettre un acte d’escroquerie au préjudice d’un citoyen, en utilisant le réseau social pour lui soustraire une somme importante d’argent en monnaies nationale et étrangère, en employant un subterfuge, pour parvenir à leurs fins nuisibles. En effet, après avoir reçu une plainte d’un citoyen qui a déclaré avoir été victime d’un acte d’escroquerie de la part d’individus d’origine africaine, résidant d’une manière irrégulière sur le territoire national, en utilisant une ruse par le biais du réseau social afin d’aboutir à leurs fins néfastes et tout en poursuivant ses contacts avec une femme de nationalité guinéenne à travers l’un des sites électroniques consacrés aux investissements, cette dernière lui a prétendu qu’elle a l’intention d’investir en Algérie et qu’elle peut introduire des sommes importantes en devises fortes. La victime a ajouté dans sa déclaration qu’elle a contacté téléphoniquement cette femme, à plusieurs reprises, en utilisant des applications par lesquelles elle lui a demandé de prendre contact avec son fils, résidant dans le territoire national algérien, se dénommant D.M. Ensuite, la victime a rencontré son soi-disant fils pour lui présenter une somme de 3.000 euros couvrant, selon la victime, les frais de transfert des devises à partir de l’étranger, et une somme de 43.000.000 de centimes (monnaie nationale) pour importer la matière: du mercure. Après avoir informé le procureur de la République près le tribunal de Hammam-Bou-Hadjar, les policiers ont élaboré un plan de sécurité qui s’est soldé par l’interpellation de 02 individus de nationalité malienne à bord d’un véhicule automobile de marque Peugeot 208, se dénommant D.M et N.A, âgés respectivement de 37 ans et 47 ans. La fouille de leur véhicule a permis aux enquêteurs de saisir un appareil électronique de couleur noire sous forme de caisse, des paquets de papier de couleur noire d’une dimension de billets de 2.000 DA avec des billets de banque pour commettre l’escroquerie, et des produits chimiques. Soumis à l’enquête, ces deux derniers ont reconnu les faits qui leur ont été reprochés et l’un d’eux a déclaré qu’il était en contact avec la victime, en se faisant passer pour «une femme» de nationalité guinéenne, en utilisant les applications sur le téléphone pour commettre, au préjudice de la victime, l’arnaque des sommes d’argent. Ces deux (02) individus qui ont été soumis à la procédure d’usage, ont été présentés par-devant le tribunal de Hammam-Bou-Hadjar qui les a mis en détention préventive par le juge d’instruction, en charge de l’affaire pour délit d’escroquerie, délit de détention de matières et d’outils pour fausse monnaie avec l’entrée et séjour irréguliers en territoire algérien, indique le communiqué de la Sûreté de wilaya d’Ain-Témouchent.

À propos Abdelkader B

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*