Accueil » Oran » Entreprises, communes, divisions, administrations…: Le gros problème du transport du personnel travailleur ?

Entreprises, communes, divisions, administrations…: Le gros problème du transport du personnel travailleur ?

Si la stratégie des pouvoirs publics et des autorités organisatrices du transport est de limiter la demande et d’augmenter par la même les capacités de l’offre pour imposer la distanciation physique entre les personnes, il n’en demeure pas moins que le personnel de certaines entreprises et des communes (ndlr: divisions et délégations communales) sont en train de souffrir et broyer du noir à cause de la défection des moyens de transport notamment les employés qui effectuent de longs trajets quotidiens pour rejoindre à temps leurs postes de travail. Alors que le transport est, somme tout, garanti pour les personnels de la Santé et des établissements hospitaliers à cause de la conjoncture sanitaire, les travailleurs de certaines entreprises, de plusieurs secteurs urbains et divisions de la ville d’Oran ainsi que certains secteurs stratégiques comme l’éducation qui, à l’annonce du déconfinement progressif, a battu le rappel des enseignants et de son staff administratif pour les examens du BEM et du BAC fixés respectivement les 7 et 13 septembre, sont en train de soufrir un martyr journalier à cause de l’insuffisance de moyens de déplacements. Dans d’autres communes locales, on continue encore de parler de “manque de moyens de transport nécessaires aux déplacements de routine des chefs de service et de commissions vers le chef lieu de wilaya pour des missions de routine”. Ceci dit, avec la reprise progressive du travail notamment de la gente feminine (à l’exception des femmes enceintes) et dont 50 % étaient démobilisés à cause de la crise sanitaire, une autre crise s’en est alors suivie et qui est en lien avec le déficit en matière de moyens de transport nécessaire au personnel travailleur. ”Je réside dans la commune de Hassi Bounif et je suis contraint, chaque jour, d’être présent à mon poste dès 9h du matin alors qu’iI n’y a pas de transport de personnel. Et si par aventure, j’emprunte, le cas échéant, le transport en commun, je n’y arriverais pas avant 11h”, confie un agent communal à Oran. Durant la période de confinement de trois mois, le problème des déplacements réguliers des travailleurs vers leurs postes de travail s’est vérifié sur le terrain, ce qui a obligé le Conseil syndical d’interférer après avis favorable accordé par l’administration afin de rémedier à la situation de pas moins de 50 employés et agents déclarés “absentéistes”. Les pouvoirs publics se doivent de renforcer les parcs de transport du personnel travailleur surtout en cette période de reprise progressive et de retour de l’activité économique et administrative.

À propos B.Habib

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*