Accueil » Oran » Projet 8 000 logements à Oued Tlélat : La réception se fera dans 6 mois

Projet 8 000 logements à Oued Tlélat : La réception se fera dans 6 mois

Afin de pallier au retard accusé dans l’achèvement des
travaux de VRD du projet des 8 000 logements, qui est en voie de finalisation à Oued Tlélat, les pouvoirs publics ont décidé carrément de mettre le paquet, tout en avantageant les entreprises algériennes. En effet, la dernière visite du wali a été décisive, étant donné que le premier responsable exécutif au niveau de la wilaya a ordonné le lancement immédiat des travaux de viabilisation et la distribution immédiate des unités achevées. Ayant réclamé l’intervention du wali dans l’optique de lever les obstacles que connaît ce chantier depuis son lancement, surtout pour ce qui est du retard dans la réalisation des VRD, un nombre important de citoyens résidant dans des habitats précaires attendent, impatiemment, la finalisation de ce projet et surtout de figurer parmi les bénéficiaires d’un logement dans le cadre du plan social, lancé par l’Etat, il y quelques années. Le wali a, également, sommé les responsables à s’enquérir de la qualité des travaux intérieurs de ces logements. Pour sa part, le directeur de l’OPGI, M. Bordji Bouhadjer a rassuré le wali en affirmant que six mois seront suffisants pour réceptionner le projet. Pour ce faire, l’OPGI s’est engagé avec cinq entreprises et pas des moindres, et ce, dans le but de rattraper le temps perdu et permettre l’achèvement, dans les délais, le projet qui permettra de reloger un nombre important de citoyens. Le directeur de l’OPGI a indiqué dans sa présentation que les entreprises chargées de la viabilisation ont, d’ores et déjà, «entamé les travaux qui connaissent une cadence acceptable», dira-t-il. Par contre, le premier responsable de l’OPGI n’a pas manqué d’expliquer le retard en accusant le Covid 19 et le pointant d’un doigt accusateur. A vrai dire, les mesures de confinement instaurées en raison de la crise sanitaire qui frappe de plein fouet le pays étaient à l’origine du ralentissement de la cadence des travaux entamés depuis quelques mois. S’agissant du même projet, il a été indiqué que les infrastructures d’accompagnement «seront réceptionnées en même temps que les unités de logement», affirme le directeur de l’OPGI qui rassure, ainsi donc, le wali qui avait auparavant met en garde ceux de l’AADL contre tout retard pouvant compromettre l’achèvement des travaux des écoles au niveau de la cité Ahmed Zabana.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*