Accueil » Actualité » Affaire de l’ex-DGSN et de l’ex-chef de sûreté de la wilaya d’Alger : Report du procès le 25 juin prochain

Affaire de l’ex-DGSN et de l’ex-chef de sûreté de la wilaya d’Alger : Report du procès le 25 juin prochain

L’ex-DGSN, Abdelghani Hamel, n’a pu se présenter, hier, à son procès pour y être jugé. Selon la Défense présente en force, hier, lors de cette audience, leur client souffrirait d’un problème de santé qui ne lui permet pas de se présenter, au niveau du tribunal de Blida. En effet, le tribunal de Blida vient de reporter le procès de l’ex-DGSN et de l’ex-chef de sûreté de la wilaya d’Alger, respectivement Abdelghani Hamel et Nour Eddin Berrachdi. Ces deux mis en cause en détention provisoire sont poursuivis pour « abus de fonction pour l’obtention d’indus privilèges à caractère professionnel, en vue de la préservation du poste de Directeur général de la Sûreté nationale (soit DGSN) ou d’un poste supérieur en vertu de l’article 33 de la loi relative à la prévention et la lutte contre la corruption ». Selon la partie civile et témoin à la fois, représentée par l’ex-commissaire principal et chef de la 6ème sûreté urbaine de « Jolie vue » à Alger que nous avons contacté, hier, lors de ce procès, celui-ci nous a appris que le juge a reporté le procès sur instruction de la Défense. Plus explicite, Amzert Saïd nous dira que les accusés n’ont pu comparaître, en dépit de la présence du collectif d’avocats, de la partie civile et des témoins et en présence du juge pour la poursuite du procès qui, faut le dire, rencontre une série de péripéties pour sa tenue au niveau du tribunal de Blida. Le tribunal de Blida devait statuer, hier, sur le procès de l’ex-DGSN, Abdelghani Hamel, et de l’ancien chef de sûreté de la wilaya d’Alger, Nour Eddin Berrachdi, après 03 reports dus essentiellement à la crise sanitaire et suite aux refus des deux accusés d’être jugés dans les conditions avancées par le Département du Garde des Sceaux, celui de procéder via une vidéo, depuis le lieu d’incarcération des deux mis en cause. Rappelons que le tribunal de Blida avait déjà décidé le report au 3 mai, ensuite au 31 Mai pour la 3ème fois consécutive, du jugement dans l’affaire impliquant Abdelghani Hamel, ancien Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN) et Nour Eddin Berrachdi, ancien chef de Sûreté de la wilaya d’Alger, avec la proposition d’un procès à distance. Le juge n’a pas réussi à tenir son procès, devant le refus catégorique des deux accusés, parce qu’il avait proposé un jugement à distance des deux accusés, actuellement en détention à la prison d’El Harrach avec leur accord et ce, en raison de la propagation du nouveau Coronavirus (Covid-19). Les procès ont été reportés puis carrément annulés à cause de l’absence des accusés à cette audience, au même titre que des témoins, en application de l’instruction du ministère de la Justice, dictée par la conjoncture difficile traversée par le pays. Seuls étaient présents, hier, lors de cette auditoire, les juges de l’audience et le collectif de défense des accusés, la partie civile et un seul témoin : l’ex-commissaire principal. Ainsi, il a été décidé d’un 4ème report du procès.

À propos Nadira FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*