Accueil » Actualité » Vive polémique sur le protocole sanitaire de la Chloroquine : Pourquoi la France interdit-elle son utilisation?

Vive polémique sur le protocole sanitaire de la Chloroquine : Pourquoi la France interdit-elle son utilisation?

L’Algérie continue de recommander, à ses patients, la prescription d’hydroxychloroquine, au moment où la France interdit son utilisation. Ceci intervient après les tirs croisés qu’a subis le Pr francais, Didier Raoult, spécialiste en épidémiologie. Pour rappel, l’Algérie qui va crescendo vers un déconfinement partiel, vient de prolonger le confinement jusqu’au 13 juin prochain. Il a été parmi les premiers pays africains et arabes à adhérer au protocole sanitaire de Chloroquine pour soulager les patients testés positifs du Covid 19, contrairement à la France qui, selon l’avis de ses imminents professeurs, aurait fait l’erreur de mettre fin à la prescription de l’hydroxychloroquine, en dépit du nombre très élevé de malades et de décès dus au Coronavirus, soit un total de plus de 30.000 décès. Dans les hôpitaux, en France, plus de 28.000 personnes ont succombé au Coronavirus depuis le début de l’épidémie. Avec plus de 160.000 décès enregistrés, l’Europe a longtemps été considérée comme le foyer principal de la pandémie. Devant ce constat, on ne peut plus alarmant, plusieurs pays utilisent encore le protocole recommandé par le Professeur français Raoult. Ceci intervient au moment où l’Organisation Mondiale de la Santé vient de suspendre les essais, notamment après la publication d’une étude dans « The Lancet », la prestigieuse revue britannique spécialisée dans le domaine de la recherche scientifique, du fait « d’un risque de décès associé à ce traitement est trop élevé». En France, le Haut conseil de la santé publique recommande de limiter l’utilisation de l’hydroxychloroquine et plusieurs pays viennent de  » faire un bras d’honneur », selon leurs expressions aux consignes de l’OMS. Rappelons que même le président américain Donald Trump avait avoué sur son compte twitter prendre de l’hydroxychloroquine pour se prémunir contre le Covid 19. L’on se pose la question suivante, celle de s’interroger sur une possible guerre de tranchée entre les lobby des médicaments et ceux des pharmacies contre le Pr français, pour son protocole; cela suppose que le business rentre en jeu pour démystifier ce professeur. Dans une vidéo diffusée la semaine dernière, le professeur Didier Raoult affirme que «l’épidémie est en train de se terminer». Pour le spécialiste marseillais en infectiologie, il n’y aura pas de deuxième vague. Selon lui, la crainte d’une deuxième vague de l’épidémie de Coronavirus fait débat parmi les scientifiques. Pour le professeur Didier Raoult, cela semble assez clair: l’épidémie est «en train de se terminer». Dans une vidéo diffusée ce 12 mai sur le compte Youtube de l’IHU Méditerranée Infection, le scientifique explique tout d’abord le cas de la ville de Marseille: «L’épidémie est en train de disparaître à Marseille, avec un seul cas détecté pour 1.200 personnes testées, donc on voit bien que les choses sont en train de s’arrêter». Selon cette vidéo, «C’est la courbe banale». Il admet que certains cas peuvent de nouveau apparaître mais que l’hypothèse d’une deuxième vague en France n’est pas d’actualité: «C’est la courbe banale. Si quelqu’un est super contagieux, il y aura de nouveaux cas autour de lui, mais cela ne traduit plus une dynamique épidémique». Ces derniers jours, de nouveaux foyers de contamination ont été signalés un peu partout dans notre pays, plus précisément dans les wilayas de Sétif, de Bordj Bouarreridj, d’Alger, de Blida, d’Oran, en plus de l’enregistrement de 140 nouveaux cas, de 148 guérisons et de 07 décès en Algérie, durant les dernières 24h de Covid-19, recensés dans plusieurs wilayas, depuis le début du mois de mai. Les déclarations du Professeur français Didier Raoult sur la fin du nouveau Coronavirus ont fait couler beaucoup d’encre. Certains de ses pairs, pour des raisons de conflits d’intérêt, voient d’un très mauvais œil les recherches entamées par le Professeur et la Chloroquine. Le Pr Didier Raoult a, une fois encore, assuré que l’épidémie du Covid-19 est en train de disparaître non seulement à Marseille, mais aussi en France. De ce fait, il considère qu’il ne devrait pas y avoir de seconde vague de la maladie comme l’ont affirmé plusieurs experts et, aussi l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). «Il n’y aura de deuxième vague nulle part. Il conclut par rassurer devant cette levée de boucliers qu’il y aura effectivement quelques cas sporadiques ici et là.

À propos Nadira FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*