Accueil » Oran » Les professionnels du transport se préparent pour le déconfinement : Sommes-nous prêts pour redémarrer l’activité?

Les professionnels du transport se préparent pour le déconfinement : Sommes-nous prêts pour redémarrer l’activité?

Port du masque, respect de la distance physique exigée, diminution à plus de la moitié de la capacité du nombre de voyageurs sans parler des compagnes de sensibilisation, les opérateurs de transport s’organisent pour le début du déconfinement, à l’instar de la SETRAM. Ceci dit, beaucoup d’incertitudes demeurent, à la suite de la prolongation du confinement, et ce, en raison du nombre important des cas découverts dans les différentes services hospitaliers de la wilaya. Désormais, les voyageurs devront porter un masque et se conformer à la distanciation physique d’un mètre entre les personnes. C’est le défi à relever pour la SETRAM, les bus et les autorités, en vue du début du déconfinement. Si beaucoup d’incertitudes demeurent et que des précisions doivent encore être faites d’ici là, les professionnels de l’activité s’impatientent pour redémarrer de plus bel. Ainsi, dans les stations, le port du masque sera obligatoire et les personnes n’en portant pas ne pourront pas emprunter les moyens de transport.
Un filtrage sera mis en place pour permettre une meilleure organisation, sauf qu’il est probable qu’il ne sera pas possible d’accéder à ses moyens en temps voulu, car à titre d’exemple, les rames du tramway ne seront pleines qu’à moitié et pas plus. Ajouter à cela des tapis pour laver les chaussures et des gels hydroalcooliques seront mis à la disposition des citoyens pour éviter toute contamination. D’autres mesures seront prises par les responsables du SETRAM, entre autres, le nettoyage et la désinfection quasi quotidienne et permanente des rames utilisées. La SETRAM va, également, utilisée des autocollants et marquage au sol pour faire respecter la distanciation. Enfin, la remise en service des différents moyens de transport reste tributaire de l’amélioration de la situation sanitaire dans le pays, alors que seuls décideurs dans ce cas reste les hauts responsables de l’Etat. Pour décider des mesures à mettre en place pour redonner la vie aux différentes activités à Oran, les structures de l’Etat, à l’image de la direction de Transport et des services de l’ordre, devront, de leur côté, veiller à ce que les mesures barrières soient bien respectées.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*