Accueil » Oran » Rapport inquiétant réalisé par la direction de la Santé : Medina Djedida, Nedjma, Belgaid et El Akid Lotfi, des foyers à surveiller

Rapport inquiétant réalisé par la direction de la Santé : Medina Djedida, Nedjma, Belgaid et El Akid Lotfi, des foyers à surveiller

La propagation inquiétante du virus Covid 19 ne semble pas dissuader les Algériens de partir à la recherche de quelques futilités, à l’images des habits de l’Aîd ou d’autres trucs moins importants, tels que les gâteaux traditionnels. En effet, les statistiques dévoilées pour ce qui est des fiefs de cette pandémie au niveau de la wilaya d’Oran confirment amplement mieux l’insouciance de quelques citoyens qui ne prêtent guère attention aux multiples appels de sensibilisation ayant pour souci de protéger la population contre la contamination. Et Pourtant, dans le monde entier le respect des mesures de barrières et de confinement sont suivies à la lettre, ce qui devrait inciter, normalement, la population à prendre un exemple et tirer les leçons pour éviter le pire. Peine perdue, les Oranais continuent de se comporter comme si de rien n’était et poussent le bouchon un peu plus loin, avec des comportements qui suscitent l’indignation des sages et surtout des membres des staffs médicales qui sont à pied d’oeuvre, risquant leur propre vie pour sauver celles de personnes nonchalantes. Ainsi, sous les recommandations de la direction de la Santé et de la Population de la wilaya d’Oran, une enquête a été réalisée par les services de la médecine préventive, et ce, dans l’optique de statuer sur les raisons de la propagation de ce virus à Oran. Les Résultats ne portent guère à l’optimisme et mentionnent l’existance de quatre fiefs de pandémie dans la wilaya. Il s’agit de Medina Djedida, Haï En Nedjma, Belgaid et El Akid Lotfi. Il va sans dire que les raisons de propagation du virus dans les zones citées où la pandémie fait ravage et tire vers le bas les efforts des professionnels de la santé, sont liées étroitement à l’activité commerciale. N’étant un secret pour personne et sans plus d’explications, les magasins de vêtements à Medina Djedida et Akid Lotfi sont pris d’assauts par des citoyens qui continuent de croire que les achats de l’Aîd sont plus importants que les vies de leurs progénitures et leurs familles. Bousculades, ruées sur les magasins à bas prix et malheureusement aucun respect des distances, sont les scènes qui n’honorent pas les citoyens oranais qui se mettent en danger pour se faire beau eux et leurs enfants, le jour de l’Aïd. De son côté, Haï En Nedjma connait, également, toujours le même afflux de clients à la recherche de tous genres de pièces détachées et de matériaux de construction. A Belgaid, il est facile de comprendre que le confinement et les mesures de barrières ne sont pas respectés, c’est pour cela que cette zone enregistre un taux important de personnes contaminées. Dans le même registre des infractions contre les mesures de protection, les dernières décisions dictées par le ministère du Commerce, obligeant le port de masques dans les magasins ne sont pas forcément respectées, malgré les interventions énergiques et continuelles des services de l’ordre qui multiplient les efforts, mais le constat est toujours amer. Enfin, il est à rappeler que les principales vertus du mois sacré de Ramadhan ne sont guère ces scènes de désordres vécues et que nous constatons quotidiennement dans les marchés de la wilaya, mais celles de piété, de solidarité et de l’accomplissement du devoir d’un bon musulman qui évite le mal là où il existe.

À propos Charef Kassous

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*