Accueil » Chronique » Point de Vue : Import/ export Une gangrène à traiter ou à extirper?

Point de Vue : Import/ export Une gangrène à traiter ou à extirper?

Parmi les secteurs d’affaires où l’on pourrait facilement se faire beaucoup de pognon, sans trop se fatiguer, il y a notamment, le secteur juteux de l’import /export… cette activité devient plus lucrative, quand l’Etat et son autorité, n’existent que de la façon la plus symbolique qu’elle soit.. D’ailleurs, en Algérie, l’on avait imposé des lois et des règlements pour que ce secteur ne devienne accessible que pour une poignée de « citoyens » ayant requis quelques qualités, que l’on ne peut pas forcement distinguer chez tout le monde. Si vous avez compris que je suis en train d’insinuer un gang ou un trust, qui se serait, injustement, accaparé de cette activité, et bien vous n’êtes pas passé– comme on dit – à côté de la plaque. Le secteur de l’import/export, comme ici ou ailleurs, est considéré comme un gisement d’or. Même là-bas, « chez nous » en France, l’import /export a tout une autre histoire…Il est organisé d’une façon ne permettant qu’à quelques membres appartenant à des réseaux – secrets ou discrets- affiliés à des lobbys et des loges, dont je ne trouve guère nécessaire de m’attarder. Et bien, j’ai fait exprès d’évoquer l’activité de l’import/export dans l’hexagone. C’est tout simplement que la nôtre en est très fidèlement attachée…Cette acticité se pratique presque aux deux tiers avec la berge nord de la grande bleue. Si l’actuel gouvernement trouvait l’astuce, adéquate, pour mettre de l’ordre dans ce secteur, il sera le gouvernement désigné comme celui envoyé par la providence divine. L’import /export et tout le secteur du commerce, dont il fait intégralement partie, serait le domaine de l’activité économique nationale, le plus assujetti aux réseaux maffieux nationaux, notamment, avec leurs ramifications « extramuros »..Jusqu’à ce moment, je trouve ingénieux de conserver mes doutes, quant à la capacité de l’actuel gouvernement à apporter le redressement capital et libérer, ainsi, le commerce intérieur et extérieur des griffes de ces groupuscules, faisant la pluie et le beau temps, sur ce champ économique, extrêmement, vital…et ce, de façon grave, au dépend des intérêts du citoyen et du Trésor public.. L’on parle d’un nouveau cahier de charges en vue de réorganiser l’activité de l’import /export. C’est une très bonne nouvelle !! Il n’y a pas mieux que ça…De notre côté, nous ne pouvons qu’encourager de telle initiative, en souhaitant à notre jeune et vigoureux ministre du commerce, une longue vie et plein de force !! Mais nous préférons attendre les résultats concrets et les conclusions sur le champ de bataille…

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*