Accueil » Chronique » Pôle & Mic : Oran sous l’eau !

Pôle & Mic : Oran sous l’eau !

Oran sous l’eau ou Oran inondée, c’était le même commentaire des Oranais sur les réseaux sociaux. Des scènes jamais vues surtout des tunnels et trémies remplies d’eau. Les quartiers populaires ou les quartiers nouvellement construits d’une manière anarchique ainsi que les bidonvilles et le vieux bâti ont été noyés et submergés d’eau de pluie. Des images ont fait le tour de la toile. Des pluies torrentielles qui se sont abattues durant la nuit de samedi à dimanche sur la wilaya d’Oran, ont atteint par endroits 18 à 35 centimètres, provoquant des inondations et des dégâts matériels ainsi que la mort d’un nourrisson, a-t-on appris auprès des services de la protection civile. Ce qui est «intriguant», les autorités savaient qu’il y aurait du mauvais temps. Pourquoi les dispositions nécessaires n’ont pas été prises? Ce n’est pas la première fois qu’Oran soit sous l’eau et des dégâts soient enregistrés. A chaque fois qu’il y a une forte pluie, les autorités nous promettent monts et merveilles et que tout sera revu. Mais à chaque fois, la pluie « dénude » leurs défauts et leurs failles dans la gestion de la cité. Les pluies ont provoqué également l’effondrement d’un mur à Haï Lalla Khadidja, dans la commune de Mers El Kébir ayant causé la mort d’un bébé, une fillette âgée d’une année et demie et blessé sa mère. Quant aux dégâts matériels, ils sont nombreux. On nous annonce une cellule de crise. Soit du déjà vu. Les routes sont dans un état lamentable. Aucune autorité n’a osé évoquer les raisons des dégâts et pourquoi tout un quartier a été inondé. S’agit-il de malfaçons dans l’évacuation des eaux usées ou pluviales ? Chaque wali nous donne une version, mais les choses restent en l’état. Que font les élus locaux ? Un plan Orsec contre les fortes pluies devrait être instauré pour ne plus voir de telles situations. C’est désolant de voir des tunnels et des trémies pleins d’eau ?

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*