Accueil » Chronique » Point de Vue : Restons vigilants !

Point de Vue : Restons vigilants !

La proposition d’un confinement total durant les jours de l’Aïd a été rejetée. Le HCS considère que respecter les règles d’hygiène et de précaution était suffisant. Et pourtant, la proposition du ministre de la Santé semblait être judicieuse et a, d’ailleurs, bien été accueillie par l’élite. Le communiqué de la Présidence indique que « le président de la République a rappelé les mesures déjà prises au niveau national qui ont prouvé leur efficacité et souligné qu’il était important de les maintenir en cette fin du mois sacré de Ramadan et de l’Aïd El Fitr ». Une décision qui devra être accompagnée par des mesures strictes et une forte mobilisation, car il faut tenir compte des leçons du déconfinement partiel. Désormais, durant ce déconfinement partiel, une minorité de citoyens s’est montrée « anarchique », ne respectant aucune règle. Pour certains, il n’y aurait pas lieu de s’inquiéter, en considérant que le Coronavirus ne tuerait que les vieux et les malades « chroniques ». Là, il faut accentuer la campagne et penser à des sorties sur le terrain pour éduquer les citoyens notamment dans les quartiers populaires. Certes, le confinement est stressant. Les gens ont besoin de sortir le jour de l’Aïd, mais il faut que chacun soit responsable. S’il y a une baisse de vigilance, les gens vont s’embrasser et se toucher. C’est risqué ! Les télévisions et les radios devront jouer pleinement leur rôle dans le cadre de la sensibilisation. Déjà, la commission de la Fatwa du ministère des Affaires religieuses a annoncé de nouvelles mesures de prévention contre le Covid-19 à adopter durant les célébrations de la fête de l’Aïd el-Fitr. Elle recommande aux citoyens d’éviter les visites traditionnelles des proches et les regroupements en famille. Elle prévient également contre les risques des embrassades et les contacts physiques entre les personnes. Mais est-ce que cette commission est écoutée par cette minorité qui ne respecte pas les mesures du confinement ? Les médecins devraient être impliqués dans cette sensibilisation. Déjà, il faut rendre le port du masque obligatoire et le mettre à la disposition de tout citoyen. Restons vigilants !

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*