Accueil » Chronique » Point de Vue: Des douteux cyber-tracts, je m’en méfierais

Point de Vue: Des douteux cyber-tracts, je m’en méfierais

C’est quoi au juste cette histoire de grève, qui fait la «une» des réseaux sociaux ? Ce sont des cyber-tracts anonymes à caractère subversifs, dont l’on ignore toujours qui serait derrière. Les citoyens doivent faire preuve d’une grande conscience en vue de mettre en échec toute tentative de traîner les algériens vers l’incertain. Si quelqu’un désire se faire passer pour un héros, sauveur de la nation, il n’a qu’à montrer sa figure pour s’identifier en public. Je ne cautionne pas du tout la politique actuelle, et les échecs enregistrés ces dernières années me donneront entièrement raison, mais ça ne serait jamais un alibi pour me mettre ‘naïvement’ derrière, je ne sais qu’elle force occulte, visant la déstabilisation du pays. S’il y a des problèmes, s’il y a crise, si mauvaise politique de gestion de la chose publique est constatée, ça serait dans un cadre officiel et transparent, que les affaires de l’Etat, se parlent et se discutent. L’on doit surtout se méfier des réseaux sociaux ….L’ami comme l’ennemi pourraient se trouver derrière une propagande ou une rumeur subversives, une intoxe. Celui qui cherche à m’inciter à déclencher une grève ou tout autre mouvement politique, visant à redresser un quelconque tord, il n’a qu’à montrer sa tête, pour savoir si elle est blonde ou brune, raide ou crépue. Je ne suis pas du tout un partisan des théories conspirationnistes et de l’hypothétique main étrangère, mais je me vois prendre cette position à partir d’un fait concret …Il y a sur les réseaux sociaux – facebook et twitter – des messages incitant les gens à une grève à partir du 02 janvier prochain. Une initiative pouvant bien, dégénérer vers le chaos et je crois que c’est le but ultime et caché de cet appel. Si nous désirons qu’un changement s’opère dans le pays, c’est bien vers le positif et pas vers le négatif. Vers le constructif et non le destructif. Je m’opposerai autant que je le peux aux mesures prises dans la Loi Des Finances 2017, parce qu’elle sont diamétralement opposées aux intérêts d’une large part des citoyens et les pauvres surtout. Je crois bien que la LDF 17 et ses mesures lancinantes, donneraient à cette supposée « main étrangère » qui serait à l’affût contre le pays, les moyens inattendus pour accomplir son forfait. Elle ne ferait rien, qu’exploiter machiavéliquement, les retombées graves de cette LDF. L’on a déjà vu, non sans regret, comment les tentatives de remédier les fiascos se sont retournées en chaos généralisé. Ce sont des dirigeants atteints de cécité politique, qui ont offert leurs pays sur un plateau doré, aux agents de la «New Sykes-Picot».

À propos A. BenAbdellah

Un commentaire

  1. Celui qui n’a pas compris l’enjeu de la révolution numérique, subira toutes misères du monde, la bataille de la communication n’est pas d’ordre militaire, comme veut nous le faire croire le plus vieux soldat du monde mais dans cette révolution dite numérique qui va balayer tous les décideurs qui ne maîtrisent pas cette outil à double tranchant , le quatrième POUVOIR est devenu le premier.

    Toutes les grandes nations se sont préparées pour être au rendez vous le jour « J » sauf l’Algérie.

    Ce n’est pas en mettant en prison les Blogueurs que nous allons gagner cette bataille parce que l’enjeu est planétaire, ce que les décideurs Algériens n’ont pas compris c’est que le phénomène est « INSAISISSABLE » ……Abuh-Almumnin..

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*