Accueil » Actualité » Rush dans les magasins en cette conjoncture de crise sanitaire : Le confinement sera-t-il plus strict?

Rush dans les magasins en cette conjoncture de crise sanitaire : Le confinement sera-t-il plus strict?

Le président Abdelmadjid Tebboune est resté catégorique après la prise d’assaut des magasins par les citoyens inconscients alors que le risque de contamination par le Covid 19 se propage de plus en plus, faisant son lot quotidien de contamination et de décès. Devant cette situation, le chef d État tire la sonnette d’alarme. Selon lui, si la reprise des activités commerciales menait le citoyen à sa perte, on fermerait tout et on reviendrait vers plus de rigueur dans le confinement car nous étions presque arrivés à la fin de la pandémie», rappelle le chef de l’Etat. Le président Tebboune, a prévenu, sur un ton nuancé, lors de sa rencontre de ce jeudi dernier, avec les représentants de la presse publique et privée, contre le non-respect des règles d’hygiène et des mesures de protection. Le gouvernement a répondu aux demandes de l’union des commerçants, pour rattraper ce qu’on peut rattraper dans la vie économique, mais si cela conduisait à mettre en danger la vie des citoyennes et citoyens, nous irons tout fermer et nous irons vers plus de rigueur dans l’application du confinement, car nous étions presque arrivés à la fin (de l’épidémie, ndlr) », a-t-il expliqué. L’orateur signale, devant ses hôtes de la presse, que à titre d exemple «Blida, depuis trois jours, a enregistré seulement 1 ou 2 cas (de Covid 19, ndlr), il y avait des jours où elle enregistrait 0 cas ». La même chose à la capitale, précise t-il, par rapport à la situation de déconfinement, après les scènes d’attroupement et de non respect, signalées dans la capitale. Et aujourd’hui, nous sommes revenus à la case départ. C’est la preuve du non-respect du confinement et des mesures de distanciation sociale. Mais, il reste convaincu que » nous allons y remédier». Néanmoins, il reconnaît que la crise sanitaire a libéré les initiatives, reconnaît le président, vendredi soir, lors de sa prestation télévisée pour faire une évaluation de la situation économico- politico- financière du pays, en cette conjoncture particulière, marquée par la crise sanitaire dû à la propagation de la pandémie du Covid 19. Des respirateurs sont désormais produits en Algérie. Les tests du Covid 19 vont être produits la semaine prochaine à Bouira. C’est la preuve, renchérit-il, que nous avons des capacités de production nationale ignorées jusque-là». La situation est, on ne plus, dramatique même s’il reconnaît que l’optimisme est de rigueur. Les Algérois se sont rués vers les magasins, faisant fi des consignes de confinement, après le dernier communiqué du Premier ministre Abdelaziz Djerrad, pour la reprise des activités au niveau des magasins dont la liste était rendue publique. Signalons à cet effet que par rapport à la propagation de la contamination du Covid 19, il a été enregistré 148 nouveaux cas confirmés et 03 nouveaux décès en Algérie, ces dernières 24 heures, portant le nombre de cas confirmés à 4.154 et celui des décès à 453, a indiqué, le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus, le Dr Djamel Fourar. Les nouveaux décès ont été enregistrés dans les wilayas de Tizi-Ouzou (1), Bordj Bou Arreridj (1) et Constantine (1), a précisé l’orateur, lors du point de presse quotidien consacré à l’évolution de la situation pandémique du Covid 19, ajoutant que le nombre des cas confirmés sont répartis sur les 48 wilayas du pays. Le nombre de cas guéris a augmenté à 1.821 dont 42 durant les dernières 24 heures, a fait savoir Djamel Fourar. Pour les tranches d’âge, les personnes âgées entre 25 et 60 ans représentent 56% du total des cas confirmés au Covid-19, alors que 65% des cas de décès concernent les personnes âgées de 65 ans et plus.

À propos Nadira FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*