Accueil » Chronique » Point de Vue: Que cacherait-il ce 2017?

Point de Vue: Que cacherait-il ce 2017?

Que devrait-il nous cacher le destin, en cette nouvelle année 2017? Toutes les attentions avec leurs intentions sont déjà braquées sur ce qui va donner comme conséquences, la loi des Finances (LDF) 2017. Les gens sont plutôt effrayés par les augmentations qui vont –parait-il- décharner les citoyens, les petites bourses en priorité. Le second sujet préoccupant le citoyen concerne surtout la possibilité d’une réaction populaire aux augmentations? L’Etat n’a, semble-t-il, aucune autre alternative que de recourir aux augmentations, afin de sauver une situation – si je puis dire- déplorable. Le citoyen n’a aussi d’autre alternative devant lui que «faire des échauffements» en vue de s’éviter un «choc thermique» et se préparer pour s’adapter à la nouvelle grille des prix qui vont certainement l’esquinter. Pouvoirs publics et citoyens sont, tous les deux, la main sur le ventre, en train de pronostiquer sur comment sera fait ce 2017. Faut-il faire prêter attention à quelque chose d’important, même si l’on fait semblant de ne rien voir. Près de deux mois avant la fin de l’année 2016, les prix avaient déjà signalé des augmentations. A l’exception des produits dont les prix sont soutenus par l’Etat, tout presque a été revu à la hausse. Plus explicitement dit: les plus «intelligents» n’ont pas attendu l’arrivée du nouvel an. Ils ont précipité les choses et accompli leur forfait. Là, en haut dans les hautes sphères, on sait bien ce qui se passe. On savait déjà que maints commerçants et négociants font ce que bon leur plait. Mais, pour quelle raison? Ils savent bien qu’ils ne seraient guère inquiétés. Les eaux troubles sont la bonne saison et la meilleure occasion en vue d’y réaliser une excellente pêche. C’est comme dans une guerre et lorsque les choix sont affreusement réduits. On fait le peu de ce qui est à notre disposition et laisse le reste aux aléas de destin. Bien sûr, le peuple algérien est parfaitement conscient et il saura mettre en échec les tentatives des ennemis de nuire à son pays. Dans notre «constitution discourue», il y avait constamment «un article» au sujet d’une quelconque relation entre la mauvaise gestion du pays et des fantomatiques ennemis, toujours à l’affût, guettant le pays. Donc, tu n’as devant toi que deux options: soit que tu ingurgites passivement le poison et tu la boucles, ou bien prépare-toi pour devenir un suppôt d’un hypothétique ennemi. J’espère que vous vous rappelez d’Harpagon de Molière. Alors, c’est à peu près ça, sans pour autant être vraiment ça.

À propos A. BenAbdellah

Un commentaire

  1. il Yaura que lui est sa familles qui regardent cet TV El Yatima Algerienne

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*