Accueil » Oran » CHU d’Oran : 05 patients traités avec de la chloroquine

CHU d’Oran : 05 patients traités avec de la chloroquine

Le service des maladies infectieuses du CHU d’Oran a entamé l’utilisation de la Chloroquine pour le traitement de 5 cas atteints de coronavirus, a indiqué mercredi à l’APS la chef du service, le Pr Nadjet Mouffok. Le ministère de la santé a annoncé l’adoption de l’Algérie du protocole thérapeutique à base de Chloroquine pour faire face au coronavirus le 23 mars, et le service des maladies infectieuses du CHU d’Oran, a par ce fait commencé l’usage du protocole, a précisé le Pr Mouffok. « La Chloroquine est une molécule antipaludéenne d’usage courant dans le traitement du paludisme, des maladies rhumatismales et dans le lupus », a-t-elle précisé, ajoutant que des essais du protocole ont donné des résultats probants en Chine et en Europe. Ce médicament utilisé depuis près d’un siècle pour le traitement des maladies citées, présente plusieurs avantages. Ayant peu de contre-indications ainsi qu’un coût réduit, le protocole représente une solution pour prendre en charge les malades en Algérie, notamment si leur nombre augmente, explique-t-elle. Le médicament ne peut toutefois pas être pris en dehors du milieu hospitalier, son administration étant soumises à certains examens préalables, a-t-elle expliqué, mettant en garde contre une « prise anarchique » pouvant exposer la santé et la vie humaine au danger. Les résultats de l’utilisation du protocole sur les cas du CHU, qui sont sous une étroite surveillance médicale, seront visibles dans moins d’une dizaine de jours grâce à des analyses spécifiques, a fait savoir la même responsable, avant d’ajouter que l’état général des patients devrait s’améliorer au bout de 3 ou 4 jours déjà.

À propos Rédaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*