Accueil » Chronique » Point de Vue : Innover en communication

Point de Vue : Innover en communication

En ce temps de lutte contre le coronavirus, l’Etat doit revoir sa communication. Nos responsables, soit se confinent dans le silence, ou disent n’importe quoi. Des déclarations qui ne font que «provoquer» le citoyen. En ce temps de guerre contre la mort, il est souhaitable que l’Etat et le pouvoir fassent appel à des spécialistes de la communication. Dans toute « guerre », la communication est la première arme. La décision de « concentrer » les statistiques sur les victimes de la pandémie auraient été bénéfiques si la « centrale » livre des infos toutes les heures pour que le citoyen ne cède pas à la panique. Cette commission devra se placer sur les réseaux sociaux et agir rapidement contre toute fausse information. La campagne de sensibilisation sur le plan local ou sur le terrain laisse à désirer. Heureusement que des groupes de citoyens, des sportifs et des activistes font le « boulot » des responsables. Nos élus locaux sont « invisibles »en cette période. Aucun programme par les élus locaux n’a été divulgué surtout en matière de soutien aux démunis en ce temps de confinement. Oui, les maires et les élus locaux doivent se ressaisir pour organiser des aides aux plus démunis comme ils le font dans le cadre du «couffin de Ramadhan ». Ils doivent s’occuper des SDF. Dans le cadre de la communication, il faut éviter le « spectaculaire ». Nos télévisions et journaux devront être à la hauteur pour redonner goût à la vie aux Algériens. Les télévisions devront revoir leur programme qui devra s’articuler autour de donner de la joie et aussi informer des mesures de prévention au lieu d’angoisser les téléspectateurs. Il faudrait prévoir de distribuer les journaux gratuitement aux citoyens pour s’en informer et rester branchés. Les instances de culture et du sport devront aussi s’impliquer en diffusant des films, des pièces de théâtre, des documents, des matchs et autres, car la psychose peut nous jouer de mauvais tours. il faut innover pour casser la routine du confinement.

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*